Conseil en investissement : les erreurs à éviter

conseil en investissement

Un investissement est un moyen efficace pour accroître sa fortune et planifier son avenir. Toutefois, la complexité et l’incertitude qui entourent ce processus peuvent être intimidantes, surtout sans une connaissance adéquate. Chaque investissement comporte des risques et des erreurs peuvent être coûteuses. Par conséquent, il est essentiel de connaître et d’éviter les erreurs courantes. Un bon conseil en investissement peut vous guider pour minimiser les risques et maximiser les rendements.

En effet, certaines erreurs peuvent être évitées si vous prenez les précautions nécessaires. Cet article a pour but de vous aider à reconnaitre, à éviter ces erreurs et à mieux gérer vos investissements.

Conseil en investissement : Qu’est-ce qu’un investissement ?

Un investissement est l’action d’utiliser un capital financier pour prêter de l’argent ou acheter un bien (immeuble, meuble, titre, etc.), dans le but de percevoir ultérieurement un revenu (intérêt, dividende, loyers, etc.) ou de réaliser une plus-value à la revente. Les deux principaux types d’investissements qui existent sont l’investissement financier et l’investissement immobilier.

Conseil en investissement : Qu’est-ce que l’investissement financier ?

C’est l’achat d’instruments financiers tels que des actions, des obligations ou des fonds communs de placement ou encore à l’action de confier son argent à une institution financière, telle qu’une banque, une compagnie d’assurances. Cette démarche a pour but d’emprunter de l’argent ou d’acheter des valeurs financières pour en retirer un revenu ultérieurement, sous forme d’intérêts, de dividendes, ou encore pour réaliser une plus-value lors de la revente. Il se décline en trois types : les dépôts, les titres et les placements en assurance.

Conseil en investissement : Qu’est-ce que l’investissement immobilier ?

Il correspond à l’achat d’un bien immobilier, tel qu’un appartement, une maison ou un local commercial, dans le but de le louer et/ou de le revendre ultérieurement à un prix supérieur. En somme, il s’agit d’un moyen d’investir à long terme qui permet de générer des gains supplémentaires grâce aux loyers perçus et à la plus-value réalisée à la revente, notamment après des travaux d’amélioration.

une maison en carton et une calculatrice conseil en investissement

En quoi consiste le conseil en investissement ?

Le Conseiller en Investissements Financiers (CIF) est un professionnel qualifié qui prodigue des conseils personnalisés sur des transactions portant sur des instruments financiers. Son activité est réglementée par la loi de sécurité financière et il doit être enregistré auprès de l’ORIAS. L’AMF assure le contrôle de son activité.

Le CIF évalue la situation bancaire de ses clients et leur fournit des recommandations adaptées. Il donne du conseil en investissement tels que les SICAV, les fonds communs de placement, les parts en bourse ou les obligations, ainsi que sur d’autres actifs tels que l’or ou les œuvres d’art.

Cependant, il ne prend pas de décisions pour ses clients et ne détient pas leurs valeurs financières ou espèces. Il fournit uniquement des avis et recommandations. Son métier nécessite un suivi régulier des placements et une adaptation aux évolutions des marchés financiers.

une stratégie d'investissement conseil en investissement

Pourquoi réaliser un investissement ?

Il y a de multiples raisons pour lesquelles vous choisiriez d’investir plutôt que de dépenser votre argent. Investir peut vous aider à constituer une réserve en cas de besoin, pour faire face à des dépenses imprévues ou financer des projets futurs. Investir dans l’immobilier peut être une source d’apport pour l’acquisition d’un bien ou d’autres projets. C’est également une méthode pour obtenir des gains complémentaires à la retraite ou protéger votre conjoint et transmettre un patrimoine à vos héritiers.

Cependant, il est essentiel de bien réfléchir à votre placement et de vous faire accompagner par un professionnel afin d’éviter les erreurs et les risques. Dans la section suivante, je vais aborder en détail les erreurs à éviter.

Le conseil en investissement et les erreurs courantes à éviter

Maintenant que j’ai expliqué l’importance de réaliser un investissement, je vais dévoiler les erreurs à éviter.

1. Investir sans avoir une stratégie claire

La première erreur que beaucoup de gens font est d’investir leur argent sans avoir un plan clair. Cela peut entraîner des pertes importantes si vous prenez des décisions impulsives. Il est important de savoir ce que vous voulez obtenir de vos investissements. Voulez-vous investir pour votre retraite, pour acheter une maison ou pour financer l’éducation de vos enfants ? En définissant vos intentions, vous pourrez choisir dans quoi investir et qui est le plus adapté à vos besoins.

2. Ne pas diversifier vos investissements

La deuxième erreur à éviter est de ne pas diversifier votre portefeuille. En investissant dans un seul produit financier, dans une seule société ou un seul secteur, vous risquez de perdre tout votre argent si le produit ou la société s’effondre.

3. Investir sans tenir compte de votre profil de risque de d’investisseur

La troisième erreur à éviter est d’investir sans tenir compte de votre profil de risque. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les risques, il est important de ne pas investir dans des valeurs mobilières trop risquées.

Il est important de connaître son profil d’investisseur avant de prendre des décisions. Si vous êtes un investisseur prudent, vous devriez opter pour des investissements moins risqués. Si vous êtes un investisseur plus audacieux, vous pouvez prendre des risques plus importants.

4. Suivre les conseils des autres sans réfléchir

La quatrième erreur à éviter est de suivre les avis de sources douteuses. Vous devez faire vos propres recherches et de vous renseigner auprès de sources fiables avant de prendre une décision.

Il est facile de suivre les avis des autres en matière quand il s’agit d’investir votre argent. Cependant, rappelez-vous que chaque personne a un profil d’investisseur unique. Les conseils qui fonctionnent pour une personne ne fonctionnent pas nécessairement pour une autre.

5. Ne pas suivre ses investissements

Quand vous investissez, vous avez l’obligation de le suivre régulièrement. Si vous le faites pas, vous pourriez manquer des opportunités ou prendre des décisions imprudentes. Il urge donc de suivre l’évolution de vos investissements et de les ajuster si nécessaire.

6. Investir dans des instruments financiers trop risqués

La sixième erreur à éviter est d’investir dans des instruments financiers trop risqués. Bien qu’il soit possible de réaliser des bénéfices importants en investissant dans des valeurs mobilières risqués, cela peut également entraîner des pertes importantes.

Si vous ne comprenez pas les instruments financiers, vous pourriez prendre des décisions imprudentes. Faites des recherches sur ces valeurs mobilières ou faites-vous accompagner par un CIF avant de prendre des décisions.

7. Ne pas tenir compte des frais

Les frais peuvent avoir un impact important sur la rentabilité de vos investissements. Par exemple quand vous réaliser un placement financier, vous devez tenir compte des frais de gestion, de courtage, etc. avant de prendre des décisions. Ainsi en choisissant des valeurs mobilières avec des frais raisonnables, vous pourrez maximiser votre rentabilité.

8. Investir dans des instruments financiers trop complexes

Les instruments financiers complexes peuvent être difficiles à comprendre et à suivre. Je vous conseille d’éviter les valeurs mobilières trop complexes si vous ne comprenez pas parfaitement leur fonctionnement. Il est préférable d’opter pour des valeurs mobilières plus simples et plus transparents.

9. Paniquer en cas de baisse des marchés

Les marchés financiers sont volatils et peuvent connaître des baisses temporaires. C’est inutile de paniquer en cas de baisse des marchés. Si vous avez un plan d’investissement clair et que vous avez diversifié vos investissements, vous pourrez traverser ces périodes de baisse sans trop de difficultés.

10. Investir sans être informé

Tout investisseur avisé sait qu’il doit rester informé sur les évolutions des marchés et des valeurs mobilières dans lesquels il investit. Si vous n’êtes pas informé, vous pourriez prendre des décisions imprudentes ou manquer des opportunités intéressantes. Par conséquent, il est important de faire des recherches régulières et de suivre les actualités financières.

deux hommes avec des graphiques conseil en investissement

Pourquoi est-il important d’avoir une stratégie claire ?

Il est essentiel d’avoir un plan d’investissement claire afin d’éviter les erreurs courantes pouvant nuire à la performance de votre portefeuille. Sans une stratégie claire, vous risquez d’être influencés par vos émotions ou des informations contradictoires. Par exemple, acheter des parts en bourse d’une société juste parce qu’elle est populaire, sans analyser sa situation bancaire, peut être une erreur coûteuse.

Un plan clair vous permettra également d’évaluer les risques et les opportunités de chaque investissement. Chaque fois que vous invertissez, cela comporte des risques à prendre en compte en fonction de votre profil, de votre horizon de placement, de votre tolérance au danger et de votre portefeuille.

Enfin, elle vous aidera à rester disciplinés dans vos décisions et à prendre des décisions rationnelles plutôt qu’émotionnelles. Elle vous permettra de vous concentrer sur l’essentiel, en évitant les distractions liées aux fluctuations quotidiennes des marchés.

Les livrets d’épargne

Les livrets d’épargne sont des instruments bancaires appréciés des épargnants pour leur sécurité et leur flexibilité. Contrairement à certains valeurs d’investissement, ils garantissent un taux de rémunération fixe et préservent les fonds.

La rémunération et les plafonds des livrets d’épargne sont définis par les banques ou le gouvernement pour les livrets réglementés tels que le Livret A, le LDDS et le PEL. Le Livret A est le plus connu et propose un taux de rémunération de 0,5 %, avec un plafond de 22 950 euros.

Le LDDS, successeur du Livret de Développement Durable, assure également une rémunération de 0,5 %, avec un plafond de 12 000 euros. Le PEL est un produit d’épargne-logement offrant une rémunération de 1 % et un plafond de 61 200 euros, idéal pour financer l’achat immobilier.

Les livrets d’épargne sont simples, sûrs et liquides, parfaits pour placer son argent en toute tranquillité. Cependant, leur rendement limité ne permet pas de réaliser des gains significatifs à long terme, et ils ne conviennent pas aux épargnants recherchant une croissance plus importante.

deux hommes avec des graphiques conseil en investissement

Le compte titres et le PEA bancaire

Le compte titres permet une grande liberté d’investissement mais aucun avantage fiscal. En revanche, le PEA permet de gérer des parts en bourse et des OPCVM avec des avantages fiscaux.

Le versement sur un PEA est limité à 150 000 € par personne. On peut également investir jusqu’à 75 000 € via le PEA PME, réservé aux petites entreprises. Les fonds investis doivent être conservés pendant au moins 5 ans pour bénéficier de l’avantage fiscal.

Le choix entre les deux dépend de vos finalités et de votre profil d’investisseur. Si vous recherchez la liberté d’investissement sans avantages fiscaux, le compte titres est probablement préférable. En revanche, si vous voulez investir dans des actions européennes avec des avantages fiscaux, le PEA peut être intéressant à considérer.

Les OPCVM

Les OPCVM regroupent des fonds d’investissement. Les OPCVM actions permettent aux particuliers d’investir dans des parts en bourse. Ils sont gérés par des sociétés de gestion qui investissent dans la bourse.

Les OPCVM obligations et diversifiés investissent à la fois en actions et en obligations. Les OPCVM obligations investissent dans des valeurs financières de créances émis par des entreprises ou des États, avec un paiement d’intérêts garanti et un remboursement à l’échéance.

Il est important de noter que les OPCVM comportent des risques de marché et peuvent entraîner une perte en capital. Il est donc essentiel de vous informer et de choisir les fonds qui correspondent à vos intentions et à votre profil de risque.

deux hommes avec des graphiques conseil en investissement

Les ETF et produits structurés

Les ETF sont des fonds indiciels cotés en bourse qui reproduisent la performance d’un indice comme le CAC 40 ou le S&P 500. Ils permettent aux investisseurs de diversifier leur portefeuille à moindre coût. Certains ETF peuvent être à effet de levier, amplifiant ainsi les gains ou les pertes par rapport à l’indice sous-jacent. Il faut noter que les ETF comportent des risques de perte en capital et ne sont pas garantis.

Ce sont des instruments qui combinent plusieurs éléments pour créer une formule de rendement spécifique. Ils peuvent être personnalisés pour répondre aux besoins des investisseurs. Les produits structurés offrent des rendements fixes ou variables, en fonction des conditions des marchés. Toutefois, ils peuvent également comporter des éléments de risque tels que des clauses d’annulation ou des barrières de protection, qui limitent les gains potentiels. Avant d’investir, il est essentiel de comprendre les termes et conditions de l’offre, et de s’assurer que le produit est adapté à vos objectifs et à votre tolérance au danger.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est un contrat prisé pour constituer une épargne. Le souscripteur peut verser librement ou de manière programmée, et retirer à tout moment. Ces contrats sont gérés par des compagnies d’assurance et l’épargne peut être placée sur un fonds en euros ou d’autres choix de l’assureur. On y trouve divers supports comme les OPCVM, ETF, produits structurés ou véhicules de Pierre Papier.

Cette solution est fiscalement avantageuse : seuls les retraits sont imposés, avec des abattements après 8 ans. Elle permet aussi des avantages en succession, comme un abattement sur les droits. Les frais de pilotage sont souvent plus bas que d’autres solutions.

Le PEA assurance

Le PEA assurance est une alternative méconnue au PEA bancaire. Souscrit auprès d’une compagnie d’assurance, il est un contrat de capitalisation en unités de compte avec les mêmes avantages fiscaux qu’un PEA bancaire. Il cumule les avantages des deux enveloppes fiscales, suit les mêmes règles de détention et de durée qu’un PEA en banque, avec une fiscalité similaire.

Un rachat partiel avant 5 ans convertit l’enveloppe en contrat de capitalisation. Il existe également des PEA PME assurance, offrant des avantages fiscaux supplémentaires pour investir dans des PME et ETI européennes. C’est une alternative intéressante pour diversifier ses investissements tout en profitant des avantages fiscaux du PEA. Étudiez attentivement les contrats des compagnies d’assurance pour choisir celui qui convient à vos besoins et finalités.

deux personnes qui echangent conseil en investissement

Fonds commun de placement immobilier

Les FCPI ont été créés en 1997 pour financer les sociétés innovantes non cotées. Ils investissent au moins 70 % en titres de sociétés européennes non cotées, créées depuis moins de 10 ans et qualifiées d’entreprises innovantes. Les investisseurs bénéficient d’une réduction d’impôt de 18 % sur les versements, plafonnés à 12 000 € pour une personne seule et 24 000 € pour un couple. Les fonds sont généralement bloqués entre 6 et 10 ans avant le remboursement des investisseurs. Les FCPI présentent un danger élevé en raison de la nature des sociétés non cotées. Il est important de comprendre les spécificités et d’évaluer son profil de risque et ses objectifs à long terme. Les FCPI permettent d’investir dans des projets innovants avec une réduction d’impôt, mais il est important de comprendre les risques associés.

Fonds communs de placements à risques

Les FCPR (fonds communs de placements à risques) sont des valeurs mobilières d’investissement qui vous permettent de participer au financement de petites et moyennes entreprises (PME) non cotées en bourse. En optant pour cette solution, vous prenez un risque important, car les PME peuvent être plus vulnérables que les grandes entreprises. Par contre, le FCPR est une option intéressante pour diversifier votre portefeuille et potentiellement obtenir une rentabilité supérieure à celle des placements financiers traditionnels.

Les FCPR sont gérés par des sociétés de gestion qui sélectionnent les entreprises dans lesquelles investir. Les FCPR ont une durée de vie limitée (en général entre 7 et 10 ans) et les fonds investis sont bloqués pendant cette période. Investir dans un FCPR offre également des avantages fiscaux, notamment une exonération d’impôt sur les plus-values si les conditions sont remplies.

Cependant, je vous informe que les FCPR sont réservés à un public averti et que les fonds investis ne sont pas garantis. En outre, il peut être difficile de revendre vos parts avant la fin de la durée de vie du FCPR. Vous devez donc bien évaluer les risques avant de vous lancer dans ce type d’investissement et de bien comprendre les conditions du FCPR proposé par la société de gestion.

un homme qui parle d'un contrat conseil en investissement

Conseil en investissement : Les FIP

Les FIP ont été créés en 2003 pour soutenir le financement des PME françaises non cotées. Ils concernent quatre régions limitrophes et les PME créées depuis moins de sept ans. Les FIP fournissent des capitaux à long terme pour le développement de ces PME.

En investissant dans un FIP, vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 18 % des versements, plafonnée à 12 000 € pour une personne seule et à 24 000 € pour un couple. Les fonds sont bloqués généralement entre six et dix ans avant le remboursement (en gain ou en perte selon la performance).

Il existe deux types de FIP plus avantageux : les FIP Corse et les FIP Outre-mer.

Les FIP Corse offrent une réduction d’impôt de 38 % sur le revenu, plafonnée à 12 000 € pour une personne seule et à 24 000 € pour un couple. Cela est plus important que pour les FIP classiques. Ils soutiennent l’économie locale et offrent une réduction d’impôt intéressante.

Les FIP Outre-mer investissent dans les PME des départements et territoires d’outre-mer. Les souscripteurs bénéficient également d’une réduction d’impôt de 38 % sur le revenu, plafonnée à 12 000 € pour une personne seule et à 24 000 € pour un couple. Ils soutiennent l’économie des territoires d’outre-mer et offrent une réduction d’impôt intéressante.

deux personnes et une calculatrice conseil en investissement

Conseil en investissement : La Private Equity

La Private Equity propose l’opportunité de financer en capital des TPE et PME, favorisant ainsi leur développement. Elle permet aux investisseurs de diversifier leur portefeuille en investissant dans des sociétés non cotées. En soutenant financièrement ces entreprises, vous participez à leur croissance et à leur réussite.

Cependant, gardez à l’esprit que la Private Equity est un moyen d’investir à long terme qui demande de la patience. Les fonds sont souvent bloqués pendant plusieurs années, le temps que les entreprises se développent. Avant de vous engager, évaluez attentivement les risques associés et assurez-vous de comprendre les fonds d’investissement. Soyez conscient que des pertes en capital peuvent survenir si les entreprises n’atteignent pas leurs intentions.

Investir en Private Equity offre l’opportunité de soutenir activement le développement des entreprises tout en diversifiant votre portefeuille.

Conseil en investissement : Le PER

Le PER (plan épargne retraite) est un outil intéressant pour préparer sa retraite tout en bénéficiant d’avantages fiscaux. Contrairement à l’épargne traditionnelle, les fonds sont bloqués jusqu’à l’âge de départ à la retraite, ce qui limite les risques de dépenses anticipées. Vous pouvez cotiser à votre rythme tout au long de votre carrière et les sommes investies sont déductibles de votre revenu imposable, ce qui réduit vos impôts. Le PER permet également une grande flexibilité dans le choix de la sortie : vous pouvez opter pour un versement en une fois sous forme de capital, une rente viagère ou encore un mixte des deux.

Cependant, il convient de bien choisir votre PER en fonction de vos intentions et de vos besoins. Les frais de pilotage peuvent varier considérablement d’un contrat à l’autre, ainsi que les modalités de sortie. Avant de souscrire un PER, n’oubliez pas de comparer les offres du marché et de vous faire accompagner par un professionnel pour éviter les erreurs et les mauvaises surprises à la retraite.

Les investissements immobiliers disponibles

des mains avec un main et une calculatrice conseil en investissement

Conseil en investissement : La location meublée

En devenant loueur en meublé non professionnel (LMNP), vous exercez une activité commerciale. Les revenus sont soumis au régime BIC et vous pouvez déduire l’amortissement du bien, réduisant ainsi votre fiscalité. Elle propose flexibilité et diversité. Vous pouvez proposer des contrats courts et louer à des étudiants, touristes ou professionnels en déplacement. Cela permet une gestion souple et une rentabilité supérieure à la location vide. C’est un moyen rentable d’investir à long terme. Les loyers pratiqués sont en moyenne 20 % supérieurs à ceux du bail vide.

Conseil en investissement : La location nue

Egalement appelée location non-meublée, elle consiste à louer un bien immobilier sans meuble. Contrairement à la location meublée, les gains générés sont soumis au régime des revenus fonciers, imposés à l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux. Ce type de bail peut être avantageux pour les investisseurs qui cherchent à acquérir un patrimoine immobilier à long terme et percevoir des loyers réguliers.

Conseil en investissement : Les SCPI

Les SCPI sont une solution intéressante pour investir dans l’immobilier. Elles permettent de collecter des fonds auprès de nombreux investisseurs pour acquérir des biens immobiliers et redistribuer les gains en fonction des parts détenues. Les SCPI offrent de nombreux avantages : un faible investissement initial, un pilotage externalisé, une mutualisation des risques et l’accès à des biens de qualité.

Les SCPI sont un moyen de diversifier votre portefeuille et de bénéficier de gains réguliers. Toutefois, il est important de prendre en compte les risques liés à cette option, tels que la perte en capital et la vacance locative. Informez-vous sur la SCPI choisie, son pilotage, sa stratégie d’investissement, ses performances passées et futures. Il est également conseillé de ne pas investir la totalité de votre fonds dans les SCPI.

des pièces une calculatrice conseil en investissement

L’immobilier défiscalisant

Investir dans l’immobilier via la loi Pinel peut être une option intéressante pour réduire votre facture fiscale. En investissant dans un logement neuf et en respectant les conditions de bail, vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu allant jusqu’à 2 % de l’investissement. Il est important de bien réfléchir à la localisation, à la qualité du bien, aux conditions de bail, à la croissance potentielle et aux risques encourus.

En résumé, investir dans l’immobilier défiscalisant grâce à la loi Pinel peut vous permettre de réduire vos impôts tout en diversifiant votre portefeuille.

Conseil en investissement : Conclusion

En somme, pour éviter les erreurs lors d’un investissement, vous devez diversifier votre portefeuille, faire des recherches approfondies avant de prendre une décision, et de ne pas suivre aveuglément les avis de la masse. En définissant vos objectifs, en tenant compte de votre profil d’investisseur et en restant informé, vous pourrez faire des choix éclairés et rentables.

Il faut également prendre en compte les frais d’investissement et ne pas vous laisser séduire par des rendements trop élevés ou des secteurs que vous ne maîtrisez pas. En suivant ces quelques recommandations, vous pourrez minimiser les risques et optimiser vos chances de réussite. N’oubliez pas que la prudence est de mise et que la patience est une vertu dans ce cas de situation.

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie d’investissement ou apprendre la gestion de patrimoine, n’hésitez pas à me contacter . Vous trouverez mes solutions d’investissements sur la page principale de mon site web. Je serais ravi de discuter de vos plans d’action ensemble.

Vincent Gaspalon

Vincent Gaspalon

Vincent est le créateur de InvestissementFAQ, où il fusionne sa passion pour l'investissement passif avec son expertise en tant qu'ancien conseiller en gestion de patrimoine. En 2023, il a créé cette plateforme pour partager des stratégies d'investissement éclairées, visant à simplifier la finance pour ses lecteurs. Engagé à démocratiser l'investissement, Vincent guide chacun vers l'autonomie financière avec acuité et pédagogie.

Sommaire

Prenez les commandes de vos investissements.

Profils

Dernier articles

Préambule

Le contenu publié sur investissementfaq.fr, y compris les articles, les recommandations, les commentaires et les points de vue, ne sont pas à interpréter comme des conseils d’investissement au regard des normes établies par les articles L. 321-1 et D. 321-1 du Code Monétaire et Financier. Ces informations ne sont pas destinées à se substituer aux conseils personnalisés d’un professionnel qualifié, qui serait fondé sur une analyse détaillée des besoins spécifiques de chaque client.

Nous tenons également à souligner que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et qu’investir comporte un risque de perte en capital. Nous vous encourageons à toujours considérer ces risques dans vos décisions d’investissement.

Copyright © 2023 investissementFAQ 

cc07c9fe69603c6a2ee6f6583c19ed84R

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.