Tout savoir sur les OPCVM

un point d'interrogation pour répondre aux questions sur les OPCVM

La gestion directe d’un portefeuille boursier requiert beaucoup d’implications ainsi que du temps. Il faut s’occuper de la collecte des informations, du suivi du marché ainsi que d’autres tâches supplémentaires. Faire appel aux Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ou OPCVM est la meilleure manière de gérer vos titres financiers. En plus, faire recours aux OPCVM vous permet de confier vos capitaux à des gérants qui sont spécialisés dans la gestion collective. Je vous propose de découvrir davantage sur les OPCVM.

OPCVM : qu’est-ce que c’est ?

L’Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières ou OPCVM est un fonds mutuel qui prend en charge la gestion collective des valeurs mobilières. Comme indiqué dans son nom, c’est un Organisme de Placement ou OPC, notamment il s’agit d’un instrument financier mis en œuvre par des sociétés agréées par le Conseil Régional pour gérer les souscriptions faites par les investisseurs selon une orientation définie à l’avance.

Les OPCVM sont classifiés en Sociétés d’Investissement à Capital Variable ou SICAV, en Fonds Communs de Placement ou FCP ou tout simplement en autre forme d’OPCVM agréé par le Conseil Régional.

Avec les OPCVM, les souscripteurs ont la possibilité d’avoir partiellement un portefeuille boursier en actions et en obligations sans choisir une entreprise ou institution précise. Ceci dit, les OPCVM ont pour avantage :

  • la sécurisation des placements même si les investissements sont diversifiés,
  • la souplesse grâce aux liquidités des fonds,
  • ainsi que la simplicité de fonctionnement, voire la gestion des actifs des fonds mutuels étant déléguée à un gestionnaire qualifié.

Comment distinguer les produits financiers qualifiés d’OPCVM ?

Il existe une différence sur les OPCVM, que ce soit du SICAV, du FCP ou d’autres formes d’OPCVM agréés par le Conseil Régional. Parmi ces organismes, on distingue les SICAV et les FCP. Leur différence est surtout constatée en matière juridique : la SICAV dispose d’une personnalité morale tandis que le FCP n’en a pas. Toutefois, cette différence n’a pas d’impact chez l’épargnant et ne dispose d’aucune conséquence sur ses investissements.

Les différents types d’OPCVM

On distingue deux catégories d’OPCVM :

  • Les SICAV (Sociétés d’Investissement à Capital Variable)

Elles fonctionnent comme une société classique avec un Président, un conseil d’administration ainsi que les autres staff. Les titres constitutifs sont représentés par des actions, ainsi, les investisseurs sont des actionnaires.

  • Les FCP ou Fonds Communs de Placement

Il s’agit des copropriétés de valeurs mobilières. A la différence des SICAV, les FCP ne disposent pas d’une structure juridique propre. D’ailleurs, sa gestion est prise en charge par une société agréée par l’AMF agissant au nom des porteurs de parts. De ce fait, le gestionnaire a un rôle prépondérant pour un FCP, car il prend la décision sur l’orientation générale des investissements. À cet effet, les titres constitutifs sont représentés par des parts.

La classification des OPCVM

Le répertoire de chaque OPCVM se fait selon une classification précise : actions françaises, actions internationales, actions européennes, obligations françaises, obligations internationales, obligations européennes, monétaires françaises, monétaires internationales, monétaires européennes, diversifiées ou garanties.

Grâce à cette classification, une meilleure comparaison des performances des OPCVM peut se faire :

  • SICAV d’actions : minimum 60 % d’actions françaises, européennes et/ou internationales.
  • SICAV monétaires : il s’agit de titres de créances négociables, émis par l’état, les banques, les entreprises.
  • SICAV Obligataire : titres d’emprunts émis par l’état, les collectivités publiques ou les entreprises privées.
  • FCPI Fonds Communs de Placements dans l’Innovation : au minimum 60 % de titres de sociétés non cotées, qui doivent répondre à quelques critères.
  • FCPR Fonds communs de Placements à Risque : il est possible d’accéder au potentiel des sociétés non cotées, au moins avec 50 % de leur actif en titres non cotés.
  • Fonds garantis ou assortis d’une protection : garantissent au souscripteur la restitution du capital investi ou une protection à hauteur d’une valeur de rachat minimale garantie.
  • Fonds diversifiés : ne relèvent d’aucune catégorie précitée.

Qu’est-ce qu’une SICAV ?

Une Société d’investissement à capital variable a pour objectif la gestion d’un portefeuille de valeurs mobilières. Son capital est divisé en parts égales appelées « actions SICAV ». Celui-ci est représentative de la valeur de marché du portefeuille. La valeur des actions SICAV évolue en parallèle du marché et de la structure du portefeuille. Dans le cas général, la gestion de la SICAV est assurée par un professionnel du marché. Parmi eux, on distingue un intermédiaire en bourse, une banque ou une société de gestion spécialisée.

En d’autres termes, la valeur des actions SICAV est nommée « valeur liquidative ». Elle est fixée de manière périodique. Cette valeur est égale à la valeur de marché des titres qui forment le portefeuille titres, répartis en nombre d’actions en circulation.

Qu’est-ce qu’un FCP ?

Le FCP ou Fond Commun de Placement, à la différence de la SICAV, ne dispose pas de personnalité morale. Sa gestion est d’ailleurs prise en charge par un professionnel. Ses actifs, en revanche, sont à la charge du Dépositaire Central/Banque de Règlement (DC/BR).

Enveloppe et fiscalité des OPCVM : on en parle ?

Les OPCVM sont des valeurs mobilières comme les actions qui peuvent être détenues dans un compte-titres avec une lourde fiscalité.
Depuis cette année, le contribuable a le choix d’assujettir ses revenus au barème de l’impôt sur le revenu. Donc, on rajoute la tranche marginale d’imposition aux prélèvements sociaux de 17,2 %. Il a aussi l’option de subir un prélèvement forfaitaire unique de 30 %, avec les prélèvements sociaux inclus.

Sur les dividendes versés par les fonds, l’investisseur est automatiquement prélevé de 30 %, mais il est possible de faire une demande de dispense pour les faibles revenus. Le contribuable a ensuite la possibilité d’intégrer tous ses revenus du patrimoine au barème. De ce fait, il va bénéficier d’un abattement de 40 % sur les dividendes pour l’IR, mais pas pour les prélèvements sociaux.

Supposons que c’est le cas et que l’impôt calculé est plus faible que le PFU de 30 % prélevé, de ce fait, le contribuable reçoit un remboursement.
Si la fiscalité semble lourde, des enveloppes fiscales existent dans lesquelles les investisseurs peuvent investir en OPCVM, tout en bénéficiant d’une fiscalité plus douce.
Tous les OPCVM ne sont pas éligibles sur le PEA qui représente des fonds d’actions européennes, donc moins de fonds patrimoniaux.


Par contre sur l’assurance vie, il existe plusieurs possibilités comme les fonds d’actions internationales, les fonds d’obligations, ou les fonds mixtes. Il y a imposition de gains que pendant les rachats, avec une fiscalité très douce au bout de 8 ans (il s’agit d’un abattement de 4600 euros pour une personne seule ou de 9200 euros pour une personne engagée).

écran ordinateur

La gestion des OPCVM

 Les fonds d’actions qui investissent dans des sociétés cotées sont les OPCVM les plus courants. Séparés souvent en deux catégories, on parle des fonds de gestion libre et les fonds de gestion benchmarkée.

  • Le fonds benchmarké est le fonds indiciel ou quasi-indiciel. Sa gestion vise à s’écarter le moins possible d’un indice de référence, en laissant une marge de manœuvre très faible au gérant afin de faire en sorte de battre cet indice.
  • Un fonds de gestion libre va donner carte blanche à son gérant, qui va mettre en application ses convictions afin de battre un indice.

Chaque gérant dispose de son style. Il faut juste savoir que plus la gestion deviendra complexe, plus elle provoquera des frais élevés.

Autres types d’OPCVM

On distingue également des types d’OPCVM de gestion indicielle comme les trackers ou ETFs. Ils ont pour but de répliquer la performance d’un indice de référence à moindre frais. Ce sont des fonds cotés, contrairement aux OPCVM classiques dont le prix est défini une fois par jour voire une fois par semaine. Les achats ne peuvent être réalisés qu’avec ces prix.

Au contraire, les trackers cotent généralement en continu : la société de gestion aussi nommée l’émetteur assurera la liquidité sur les marchés boursiers et devra s’assurer que le tracker suit bien son indice de référence.

Les fonds obligataires

Les fonds obligataires sont constitués d’obligations, c’est à dire d’un titre de créance émis par une société, un Etat ou une collectivité local. L’investisseur prête de l’argent en échange du paiement régulier d’un intérpet et du remboursement à l’échéance.


Il existe différents types de fonds obligataires :

  • Les OPCVM investis en obligations d’Etat.
  • Les fonds investis en obligations d’entreprises privées, dites aussi corporate.
  • Les fonds investis en obligations convertibles. Titre hybride, l’obligation convertible permet de bénéficier de la sécurité de l’obligation tout en se donnant la possibilité de jouer un rebond du marché actions.

Pour identifier le type d’emprunt qui constitue le fonds, il faut juste regarder de plus près la notice d’information.

Les fonds monétaires font des investissements dans des titres du marché monétaire de très court terme. Ce type de placement collectif a un faible risque d’investissement tout en offrant des rendements relativement fiables.

Les fonds diversifiés recouvrent plusieurs catégories. Leur objectif commun est la protection de l’épargne du souscripteur, en tentant de capturer une partie du potentiel de hausse des marchés. Leur portefeuille est composé d’un mélange d’actions, d’obligations, de cash, de fonds monétaires ou d’autres fonds.
Ils ont la capacité de réagir à la conjoncture en rectifiant la répartition de leurs avoirs, sans être totalement exposés à un marché en particulier.

Avantages et inconvénients des OPCVM

Les OPCVM présentent des avantages ainsi que des inconvénients comme tout organisme financier.

Les avantages des OPCVM

  • La diversification : en comparaison à un investissement en direct, on investi un fonds sur un grand nombre de titres.
  • Un ticket d’entrée faible : quelques dizaines d’euros vous permettent d’investir dans plusieurs dizaines de titres.
  • La gestion professionnelle : confiez votre capital aux OPCVM c’est le confier à un professionnel de la gestion d’actifs.
  • La variété de choix : on compte plusieurs milliers d’OPCVM et donc une variété de gestions.

Les inconvénients des OPCVM

  • Le frais : Un OPCVM est assujetti à différents frais comme le frais d’entrée, le frais de gestion, le frais de courtage, le frais de surperformance.
  • La valorisation quotidienne : contrairement à une action, un OPCVM ne cote qu’une fois par jour. C’est tout à fait impossible de réagir et de vendre en milieu de journée.
  • Trop de risque : aucune garantie en capital n’est proposée. D’ailleurs, la valeur d’un OPCVM dépend des titres détenus en portefeuille et peut affronter une baisse plus ou moins forte selon le style de gestion du fonds.

Conclusion

J’attire votre attention sur un détail très important. La contrepartie des rentabilités est souvent plus élevée pour les FCP. D’ailleurs, ces derniers sont des produits plus risqués en raison de leur faible liquidité ainsi que de leur grande spécialisation. Aussi, vous devez savoir que tous les fonds ne sont pas accessibles au souscripteur individuel : les Fonds Communs de Placement Entreprise ou FCPE sont, par exemple, réservés aux salariés de l’entreprise concernée. Les OPCVM représentent une meilleure solution appropriée aux boursicoteurs qui ne disposent pas de connaissances et de temps suffisants afin d’investir en Bourse. Si les OPCVM vous intéressent, Vous pouvez me contacter et je répondrai à toutes vos questions.

Un pot en verre avec des pièces et une plante verte - L'investissement quotidien et diversifié permet de réduire le risque tout en maximisant le gain potentiel
L'investissement permet de se constituer un patrimoine, de réduire ses impôts, d'anticiper la transmission de son patrimoine et encore de créer des revenus passifs

Vous souhaitez commencer à gérer votre patrimoine ?

Sommaire
89136634b36871d396d86ce71612a248XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX