Tout savoir sur le label ESG

des montagnes avec une route au milieu pour le label esg

Entre les démarches administratives ou les différentes possibilités, se constituer un patrimoine est loin d’être simple. À part l’immobilier, il est possible d’augmenter son patrimoine financier grâce à des portefeuilles d’investissements. Pour trouver les meilleurs, vous pourrez vous référer à des labels. Aujourd’hui, je vous propose de décrypter l’un d’entre eux : le label ESG.

Le label ESG : ce qu’il faut retenir

 Tout comme les Labels Rse, Isr, Greenfin, labels thématiques, les labels ESG occupe également une place importante dans le marché française. Le sigle ESG signifie Environnement, Social et Gouvernance. C’est un critère qui évalue les entreprises par rapport à leur contribution sociétale, vis-à-vis de l’environnement et de sa communauté. Si je dois l’expliquer rapidement, je dirai que ce label mesure l’impact social et écologique d’une entité.

De nos jours, si une société veut continuer à intéresser les investisseurs institutionnels, elle se doit de mettre en avant ces critères. En plus de faire des placements financiers, les actionnaires veulent désormais contribuer à de bonnes actions, même si c’est à titre passif. Ils souhaitent que les fonds investis soient gérés de manière socialement responsable.

Ce label répond à une demande croissante concernant des investissements éthiques et écologiques. En France, les investissements ESG sont en forte progression ces dernières années. La politique d’investissement responsable gagne en réputation. Qui plus est, elle constitue une finance durable.

Le label ESG est décerné par des agences de notation indépendante. Celles-ci s’occupent des études sur le terrain et des enquêtes. Doc, vous vous doutez bien que ce ne sont pas toutes les entreprises qui les reçoivent.

De base, ce label était surtout destiné aux entreprises œuvrant dans la finance. Ces temps-ci, il commence à s’élargir au domaine de l’immobilier. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais ce secteur est l’un des plus polluants au monde.

Rien qu’en France, les immeubles et les bâtiments sont à l’origine d’à peu près un tiers des émissions de CO2. Sans parler des chantiers de construction qui requiert beaucoup de ressources naturelles et humaines. Ainsi, les critères ESG ont été mis en place pour assurer un meilleur impact des fonds d’investissement immobiliers. Dans ce sens, le but est de réduire l’empreinte carbone et donc le réchauffement planétaire.

label ESG

Que recouvre le label ESG ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à vous rappeler que le label ESG vise à créer une stratégie d’investissement durable et responsable. Il se base sur des critères sociaux et environnementaux. Sans oublier les critères de gouvernance.

1-     Les critères environnementaux

L’impact environnemental d’une société ou d’un immeuble est mesuré de façon directe et indirecte. Le point le plus jugé reste l’émission de gaz à effet de serre, donc, du CO2. Ce critère s’intéresse aussi à la consommation énergétique d’électricité, ainsi qu’à la gestion et au recyclage des déchets.

Selon l’emplacement de l’entreprise, il est possible que ce label prenne aussi en compte le respect de la biodiversité aux alentours. Pour les industries, il y a la prévention des risques en ce qui concerne les déjections toxiques, les risques de marées noires, la radioactivité, etc.

2-     Les critères sociaux

Cette catégorie englobe tous les liens directs avec les parties prenantes d’une entité. Au sein d’une entreprise, les critères sociaux se focalisent sur les syndicats, les travailleurs, les fournisseurs, les clients, les collaborateurs et partners. En externe, les parties prenantes sont les communautés locales.  

Pour attribuer ce critère, les agences de notation vérifient le respect de certaines valeurs, dîtes universelles. Elles vont procéder à une analyse extra financière. Plus précisément, elles vont se pencher sur la considération des droits humains et des normes de travail :

  • Le respect des conditions de travail
  • La prévention des accidents de travail
  • La politique de management
  • L’embauche des personnes à mobilité réduite

Cela ne s’arrête pas là, puisqu’il est aussi question de la qualité du dialogue social. Donc, si vous souhaitez investir dans une société responsable, je vous conseille de vérifier ces critères sociaux pour augmenter la plus-value de votre démarche d’investissement.

3-     Les critères de gouvernance

À mon humble avis, ce critère est le moins compris des 3. La gouvernance dont il est question ici parle des critères éthiques. Dans une entreprise, elle met un point d’honneur à vérifier la façon dont celle-ci est contrôlée et administrée.

Les agences de notation vont vérifier le rôle des actionnaires, l’indépendance des conseils d’administration, la féminisation des prises de décision, etc. Concernant les investisseurs, la provenance des fonds sera vérifiée. La transparence des comptes de l’entreprise est également remise en cause :

  • Pratiques comptables
  • Montants versés au conseil d’administration
  • Budget de développement
label ESG

Comment sont donnés les critères du label ESG ?

Comme n’importe quel label, il existe des indicateurs de mesure propre à celui-ci. Cependant, il y a des méthodes communes qui permettent de hiérarchiser les entreprises ESG selon leurs catégories respectives.

Dans ces études, les analystes se basent sur quelques sujets prioritaires pour « noter » les entreprises, comme la pollution, les droits humains, la préservation de l’emploi, etc. Quel que soit le type d’investissement que vous souhaitez faire, ces approches vous aideront à y voir un peu plus clair. Grâce à ces analyses, vous serez en mesure de mieux placer votre capital pour le fructifier.

L’approche « best in class »

La diversité des fonds de placement est l’un des principaux avantages de cette approche. La conduite « best in class » aide à hiérarchiser les entreprises qui agissent dans un même secteur bien précis. Le but est d’identifier les meilleures, donc, celles qui répondent le plus aux critères ESG dans chaque catégorie.

L’approche « best in universe »

Quant à celle-ci, le principe est le même que l’approche « best in class », sauf que la hiérarchisation se fait sur tout secteur confondu. Il s’agit de la performance globale en matière de ESG d’une entreprise, sans tenir en compte son domaine d’activité.

Pourquoi investir dans un portefeuille ESG ?

Quand je parle de portefeuille ESG, je parle de tous les investissements possibles en rapport avec le label. L’investisseur peut acheter des actifs auprès de sociétés de gestion, d’acheter un immeuble doté de ce label, etc.

De nombreuses études ont montré que les portefeuilles ESG ont tendance à performer plus que les portefeuilles traditionnels, en particulier à long terme. En effet, les entreprises ayant une bonne note ESG sont généralement mieux gérées et ont une meilleure gestion des risques. Elles sont également plus résilientes aux chocs économiques et bénéficient d’une meilleure image auprès des consommateurs. Dans tous les cas, il existe plusieurs raisons pour faire ce type d’investissement social.

Afin de ne pas contribuer au changement climatique

On le sait tous, mais si on ne fait aucun effort pour modifier nos gestes, les problèmes environnementaux seront irréversibles. De nombreux investisseurs responsables préfèrent misent sur un investissement éthique. C’est-à-dire,  dans une cause sociale et environnementale qui apportera le changement et qui corresponde à leur valeur.

Afin d’obtenir de meilleures performances économiques

Les investisseurs qui pratiquent déjà cette stratégie peuvent témoigner de l’efficacité économique de cette démarche. Une entreprise est performante, donc engendre plus de bénéfices, lorsque celle-ci traite bien ses employés et procède à de bonnes pratiques environnementales.

En outre, les portefeuilles ESG offrent la possibilité de participer à un nouveau type de capitalisme plus respectueux de l’environnement et des travailleurs. Ils offrent également aux investisseurs une manière plus responsable et transparente d’investir en accord avec leurs principes et valeurs. Enfin, les réglementations ESG récentes ont ouvert la voie à une nouvelle classe d’actifs qui offre aux investisseurs des retours intéressants et durables.

Afin de diminuer les risques

Que vous le croyiez ou non, investir dans un portefeuille ESG réduit fortement les risques de perdre son capital. Outre la performance financière, cela  créée une chaîne de valeur. Prenons le cas d’une entreprise qui ne respecte ni l’humain ni l’environnement. Pensez-vous qu’elle va perdurer dans le temps ? Personnellement, je ne le crois pas. En misant sur des placements éthiques, je peux vous affirmer que votre argent ne sera pas perdu.

Investir dans un portefeuille ESG peut s’avérer être une excellente stratégie à long terme. Les portefeuilles ESG permettent aux investisseurs de tirer profit des bénéfices financiers associés à la durabilité, tout en respectant leurs principes et valeurs. De plus, ils offrent une plus grande visibilité sur l’impact de l’investissement sur les questions ESG.

investissement label ESG

Le label ESG est aussi valable pour le patrimoine immobilier

Qu’on se le dise, comprendre les labels ESG n’est pas très évident. D’autant plus qu’ils commencent à toucher un large secteur d’activité. Toutefois, concentrons-nous sur les investissements possibles afin d’augmenter votre patrimoine.

En dehors d’investir dans une entreprise labellisée ESG, vous pourrez aussi investir dans des biens. Sachez que depuis l’apparition de ces critères, l’investissement immobilier durable se démocratise.

D’ici 2050, l’objectif de neutralité en carbone visé par l’Accord de Paris se veut applicable au secteur immobilier. Dans cette stratégie, le développement durable devient le centre de toute préoccupation. Grâce à cela, il est prévu que les investissements immobiliers à long terme soient moins risqués.

D’ailleurs, je vous conseille de modifier vos plans d’investissement immobilier pour aller dans le sens du placement éthique. Pourquoi ? Parce que ces critères ESG rajoutent de la valeur durable à un bien. Supposons que vous souhaitez investir dans un immeuble aujourd’hui, dans le but de le louer après. Face aux nouvelles contraintes environnementales, les futurs locataires veulent avoir l’assurance d’emménager dans de bonnes conditions. En optant pour un investissement socialement responsable, vous pouvez être sûr de faire une bonne épargne-retraite.

Encore aujourd’hui, de nombreux vieux immeubles sont encore présents. Le problème, c’est qu’ils ne correspondent plus aux normes d’isolation et de performance énergétique. Si vous investissez là-dedans, vous serez amené à dépenser encore plus pour que ces installations répondent aux critères actuels.

Est-ce que ce genre d’investissement en vaut la peine ?

En tant que gestionnaire de patrimoine, je me dois de répondre à toutes vos préoccupations pour sécuriser vos investissements. Récemment, j’avais vu une rumeur comme quoi les investissements durables rapportent moins que les normaux. Sachez que c’est totalement faux ! Le développement durable tient désormais une place essentielle dans les investissements, notamment depuis la COVID-19.

Aujourd’hui, de nombreux investisseurs veulent soutenir des causes importantes, en dehors de vouloir simplement des bénéfices. Est-ce un effet de mode pour bien se faire voir au sein de la société ? Ou est-ce une véritable préoccupation ? Dans tous les cas, ce sont les résultats qui comptent !

Une étude menée par la Deutsche Bank et l’Université de Hambourg est arrivée à la conclusion suivante : investir dans un portefeuille ESG n’est pas risqué. En plus, le retour sur investissement est beaucoup plus rapide. Les financements sont moins chers et les cours des actions sont moins volatils que sur les autres types d’investissements.

Ainsi, je ne peux que vous conseiller ce type de portefeuille d’investissement. En dehors de fructifier votre capital, vous aurez aussi un impact positif sur la société. Plus tard, si vous prévoyez de léguer votre patrimoine à vos enfants, les placements avec les labels ESG auront encore plus de valeurs.

un homme avec un globe dans la main pour le label esg

Ce qu’il faut savoir avant d’investir dans un portefeuille label ESG

Si vous souhaitez vous constituer un patrimoine, il y a des points à connaître. Croyez-en mon expérience, ne faites jamais l’erreur d’investir à l’aveugle. Comme il n’est pas facile d’y voir clair, je vous conseille de donner la gestion de cet investissement à un gestionnaire de patrimoine.

Avant d’entamer toutes les démarches administratives, nous pouvons établir ensemble vos objectifs grâce à un bilan. Grâce à ce dernier, il sera plus facile pour moi d’établir la meilleure stratégie pour répondre à vos demandes. Ensemble, nous pourrons établir un plan d’investissement efficace et durable.

Même si l’analyse doit se faire d’un placement à l’autre, il y a des erreurs communes à ne pas faire. Comme :

  • Placer ses capitaux dans une activité litigieuse

Le premier piège de la classification ESG concerne les activités d’une entreprise. Même si le label lui est accordé, il est tout à fait possible que les activités ne soient pas si éthiques que ça.

Je vous donne l’exemple d’une marque de vêtements. L’entreprise peut être identifiée ESG grâce aux bons résultats sur les conditions de travail des employés. Pourtant, cette entreprise importe les habits qu’ils vendent, ce qui émet une grande quantité de carbone. Vous voyez la contradiction ?

  • Ne pas prendre en compte certains critères

Vous serez sûrement tenté de reléguer certains critères au second plan ; surtout si vous voulez investir vos capitaux de départ à l’étranger. En effet, la valeur « d’impact positif » change d’une culture à l’autre. Pour ne pas risquer de perdre vos fonds, ne faites pas l’erreur de fermer les yeux sur certains points problématiques. Au contraire, plus une entreprise est transparente sur ses actions, mieux ce sera.

  • Faire des investissements sur des déclarations non fondées

Je dois vous avouer que ces dernières années, l’écologie et l’éthique ne sont que des arguments marketing pour certaines entreprises. C’est ce que l’on appelle le « greenwashing », lorsqu’une entreprise veut vous faire croire que ses actions sont responsables, alors que non.

Pour toutes ces raisons, je vous conseille de procéder à une étude complète avant d’investir dans une entreprise qui se veut ESG. Selon les valeurs auxquelles vous apportez le plus d’importance (entre l’environnement, la société et la gouvernance), pensez à hiérarchiser les actions. Nous pouvons consulter ensemble une agence d’évaluation ESG pour faciliter cette procédure.

En résumé, les labels ESG tiennent en compte les actions environnementales, sociétales et de gouvernance d’une entité. Ils démontrent que cette dernière met le développement durable et l’écologie au cœur de ses actions. Si cette notion est encore un peu floue, n’hésitez pas à me contacter en privé. Vous trouverez mes coordonnées sur la page principale de mon site web. Je serais ravi de discuter de vos plans d’action ensemble.

Un pot en verre avec des pièces et une plante verte - L'investissement quotidien et diversifié permet de réduire le risque tout en maximisant le gain potentiel
L'investissement permet de se constituer un patrimoine, de réduire ses impôts, d'anticiper la transmission de son patrimoine et encore de créer des revenus passifs

Vous souhaitez commencer à gérer votre patrimoine ?

Sommaire
b8599d33f8de9f6c3c5e663fec129c39BBBBBBBBBBBBBBBBB