Assurance-vie, fonds euros et unité de compte : que choisir ?

Des billets d'euros dans une main pour définir une assurance vie fonds euros et unité de compte

Termes indissociables de la finance, vous entendez bien souvent : assurance-vie fonds euros et unité de compte ; mais malheureusement la plupart des gens ne savent pas faire la différence ou ne savent pas quoi choisir entre les deux. Afin de parfaire vos connaissances sur le sujet et de vous permettre de faire le bon choix, j’ai écrit cet article. Vous verrez ce qu’est un fond en euros et ce qu’est une unités de compte ainsi que tous ce qui a attrait à chacun d’eux, vous verrez aussi la différence entre une assurance-vie monosupport et multisupport.

Assurance-vie, fonds euros et unité de compte : les fonds en euros

Si je devais simplifier les choses, je dirais qu’un fond en euros est exactement comme un livret d’épargne en termes de fonctionnement, avec toutefois quelques détails un peu spéciaux. En effet, en choisissant de miser sur des fonds en euros, vous confiez votre liquidité à un gestionnaire de fonds, une société de gestion ou à un assureur, qui se charge de la suite des opérations. C’est-à-dire, qu’il investira votre capital sur les marchés financiers pour fructifier l’argent, pour que vous ayez des bénéfices ou taux d’intérêt et des retours sur investissement.

L’argent ou le fond euro utilisé dans cette opération est, cependant, garantie en termes de capital. Cela signifie que vous ne pouvez perdre votre argent même si les placements sont hasardeux, mais aussi que les bénéfices que vous obtenez chaque année grâce à votre investissement sont acquis sans la moindre contrainte.

Bien évidement, ce système force votre gestionnaire de fonds ou votre assureur à faire preuve d’une grande vigilance. Ainsi, il investira dans la plupart des cas dans des choses financières ou offres de placement assez peu rémunératrices, mais qui auront l’avantage d’être sûrs.

Par ailleurs, il est bon à savoir que les fonds en euros soient utilisés à 86 % dans des obligations à rendement fixe. En générale, le solde est composé par quelques positions sur le marché des actions (pour booster le rendement) et par de la trésorerie. Ce dernier permettra à votre gestionnaire de compte de rester concentré ainsi il pourra prendre de nouvelles dispositions.

Comment se fait le calcul des rémunérations ?

Après avoir compris ce qu’est un Fond en euros, je vous propose de voir le côté rémunérateur. Dans la plupart des cas, les fonds en euros s’engagent sur ce que l’on nomme « taux minimum de garanti » dès que l’année commence. C’est-à-dire, que les fonds euro s’engagent sur une rémunération minimale que vous pouvez attendre d’ici la fin de l’année (3% par exemple).

À la différence de la majorité des livrets d’épargne où les bénéfices et les profits sont relevés par 15ène et versés au début de l’année, ici, le taux minimum de garanti est crédité tous les jours en temps réel sur le fonds en euros.

Dans le cas où les bénéfices sont supérieurs au taux minimum, vous devez penser à faire une rémunération complémentaire nommée « participation aux bénéfices » qui sera versée au début de l’année suivante.

Par ailleurs, cette rémunération complémentaire sera toutefois complétée par des frais (1 % sur la totalité des fonds de départ) de gestion et par ce que l’on nomme participation aux excédents. Cette dernière est une sorte de réserve, qui sera là pour garantir la performance du fonds sur plusieurs années.

Assurance-vie, fonds euros et unité de compte : les fonds en Unités de Compte

Avant tout, il est important que vous sachiez que les prélèvements sociaux ne s’appliquent qu’en cas de rachat pour les contrats en unités de compte. À contrario, ces prélèvements sociaux s’appliquent pour les contrats en fonds euro, qui sont captés chaque année.

Alors, pour les fonds en Unités de Compte ; à la différence des fonds en euros s’affichent avec un montant en euros (comme son nom), les fonds en Unités De Compte vous permettent de miser dans des actions ou un pan d’épargne en actions ou encore, des parts dans différents types de produits financiers.

A savoir : seul le nombre de part que vous détenez est garanti par votre assureur.

En revanche, la valeur de chaque part peut connaître des bénéfices ou des déficits en fonction des marchés et bien évidement du savoir faire de votre gestionnaire de compte. Donc, Il s’agit d’un investissement qui contient beaucoup plus de risque que les fonds garantis en euros du fait de sa grande volatilité ; mais cependant, ce système vous offre en contrepartie la perspective d’avoir plus de bénéfices et de profits dans l’horizon de placement.

Assurance-vie, fonds euros et unité de compte : le rendement

Votre gestionnaire ou la société de gestion qui gère votre contrat peut vous garantir un nombre d’unités de compte, mais pas leur valeur. De ce fait, vos Unités de Compte pourront être à la hausse comme à la baisse, ce qui fait qu’ils pourront donner : des bénéfices, ou bien vous donnez des pertes.

Je le répète encore, même si les performances et le potentiel des unités de compte sont beaucoup plus supérieurs à celui du fonds en euros, gardez en tête qu’il ne faut surtout pas ignorer ou oublier les risques. Il n’est pas si rare que cela de voir des fonds avec un rendement dans les parties très négatives sur deux ou trois années ; voire même au-delà. Les Unités de Compte restent une forme de placement à faire sur le long terme.

Sachez aussi que les gains et les bénéfices ne sont pas définitifs. Un support peut être revalorisé de 8 % en un an, mais il peut aussi avoir une baisse de 12 % l’année suivante. Si vous faites un rachat la deuxième année, il est sûr que vous perdriez de l’argent. En gros, La valeur de vos actifs dépend donc du parfait moment où vous faites votre rachat.

des billets de différentes monnaies pour  une assurance vie fonds euros et unité de compte

Assurance-vie, fonds euros et unité de compte : que choisir ?

Maintenant, je vais répondre à la question : devriez-vous opter pour un fond en euros ou un fond en Unités de Compte ?

La grande majorité des experts en finance ; pour ne pas dire tous ; sont unanimes : il est déconseillé de faire des investissements (à 100 % de votre capital) dans un fond en euros, en pensant à une performance stable, mais inévitablement lente.

Par ailleurs, ils sont aussi d‘accord sur le fait que vous ne devriez pas miser 100% de votre capital dans un fonds en unités de compte, en oubliant de votre plein grès les risques associés à ce type de fond.

Dans ce cas, le juste milieu est le must. Mais trouver le juste équilibre entre l’un et l’autre est plus difficile qu’il n’y parait, et ce milieu est l’éternelle recherche des personnes ayant une assurance-vie.

En plus, il n’existe pas encore de réponse car, tout ne dépend que de vous. Cela dépend notamment de votre amour pour le risque, mais aussi de votre âge (les jeunes peuvent se permettre de faire des placements un peu risqués). Cela dépend aussi de vos motivations et vos buts personnels (avoir un complément de revenu pour votre retraite ou faire un épargne-retraite, économiser ou faire un voyage bien désiré et bien mérité…).

Aussi, une étude s’étalant sur une période de 6 ans, a démontré que des stratégies d’investissement différentes peuvent avoir des écarts spectaculaires entre des bénéfices annuels de 4 % pour une assurance-vie qui est investie à 100% et son opposé, qui affiche un taux annuel compris entre 8 et 15 %.

Par ailleurs, selon une pensée populaire ; si vous êtes avisé, vous ne pouvez investir que 30 à 50 % de votre agent en unités de compte. Cela vous permettra d’avoir de la sécurité en ce qui concerne vos fonds d’investissement ; le tout en ayant les bénéfices ou plus-value des marchés boursiers.

Vous devez maintenir ce juste milieu pendant longtemps. Si par exemple les unités de compte connaissent un pic de bénéfice important et que cela devient trop présent dans le portefeuille, vous devez égaliser une partie en envoyant des fonds euro vers le fonds en euros pour conserver le juste milieu. De nombreux gestionnaires laissent leurs clients faire gratuitement deux ou trois envoies tous les ans ; pour que l’équilibre soit bien maintenue.

Assurance-vie monosupport et assurance-vie multisupport : quelle différence ?

Selon moi, il existe une seule différence entre une assurance-vie monosupport et une assurance-vie multisupport. En effet, la première ne propose que de choisir entre deux types de fonds : des fonds en euros uniquement ou, dans des cas très rares, des fonds en unités de compte uniquement. En ce qui concerne la deuxième, celle-ci vous donne accès aux deux.

Gardez à l’esprit le fait que si vous faites le choix d’une assurance-vie multisupport, vous n’êtes pas obligé de faire des investissements dans des unités de compte ; une assurance-vie multisupport vous offre juste la possibilité de le faire.

Je vous recommande donc fortement de faire le choix d’un contrat multisupport, et cela, même si vous ne vous intéressez pas aux unités de compte ; en tout cas dans les mois ou les années qui suivent.

Le contrat d’une assurance-vie en mode multisupport est parfait pour tous les profils des personnes voulant épargner, et cela quelque soit leurs compétences en matière de finance ou en matière de placement financier.

En générale, les professionnels proposent différents modes de gestion : vous pouvez choisir de faire et de voir vous-même les stratégies ayant attraits à vos investissements (gestion directe).Vous pouvez aussi vous contenter de faire les versements et de donner les pleins pouvoir ainsi que la répartition des capitaux à votre gestionnaire ou à une entreprise de gestion sous mandat.

Cependant, vous pouvez aussi faire une troisième option. En effet, vous pouvez définir vous-même vos préférences et votre stratégie, mais vous vous en remettez à d’autre personne pour la suite du projet.

Comment devenir multisupport lorsque vous êtes monosupport ?

Même si vous avez une assurance-vie monosupport ou un contrat monosupport et que par conséquent, vous ne pouvez pas utiliser les unités de compte ; vous pouvez désormais changer cela en assurance-vie multisupport auprès de votre propre assureur ou gestionnaire, sans perdre vos antériorités fiscaux.

Introduit par une loi en 2005, le transfert nommé « Fourgous », vous offre effectivement cette marge de manœuvre. Néanmoins, à la condition sans équivoque de transférer l’intégralité de l’ancien contrat ; mais aussi de faire un investissement d’au moins 20 % du fond de départ dans des unités de compte.

A savoir : le transfert ou le changement est susceptible d’entraîner la facturation de frais. Ces frais ne seront pas le plus gros des soucis, puisque la rentabilité de votre nouveau contrat d’assurance-vie suffira pour vous remettre à flot.

Multisupport et fond en Unités de compte

Les fonds en unités de compte en option multisupport vous donnent une bien plus grande marge  dans le choix de vos supports pour l’investissement. Vous êtes libre de comparer les assurances-vie selon les différents fonds disponibles, vous pouvez aussi étudier tous ce qui a attraits à ces assurances-vie.

Par ailleurs, vous pouvez retracer l’historique des performances et de choisir d’opter pour les supports qui se mélangent le mieux à votre stratégie patrimoniale à long terme. Chaque support disponible au sein d’un fond en unités de compte a des frais de gestion qui sont différents de ceux de l’assurance-vie elle-même. Je vous conseille de bien prendre en compte ces frais au moment où vous choisissez le type d’investissement ou types de placement.

L’atout principal d’un fond en unités de compte est de vous offrir un rendement nettement plus haut qu’avec un fond en euros. Gardez en tête que ce rendement vient du fait que les investissements sont faits dans des actifs à hauts risques, avec une plus forte volatilité et un risque de perte des fonds investis.

Lorsque vous ou votre gestionnaire faites les bons choix ou le bon placement, vous êtes doublement gagnant puisqu’il réalise des profits et des bénéfices ; tout en bénéficiant des avantages de la fiscalité de l’assurance-vie.

Assurance vie fonds euros et unité de compte : ce qu’il faut retenir

Les unités de compte et le fond en euros, ne sont pas faits pour tout le monde en tant que produits financiers comportant des risques. Si vous vous posez des questions, je vous suggère de commencer par vous posez quelques questions comme le niveau de risque que vous êtes prêt à prendre dans une optique de rentabilité (les unités de comptes) et si vous avez la patience nécessaire pour attendre les bénéfices (les fonds en euros).

Un pot en verre avec des pièces et une plante verte - L'investissement quotidien et diversifié permet de réduire le risque tout en maximisant le gain potentiel
L'investissement permet de se constituer un patrimoine, de réduire ses impôts, d'anticiper la transmission de son patrimoine et encore de créer des revenus passifs

Vous souhaitez commencer à gérer votre patrimoine ?

Sommaire
e6c0b51f848e529e5853766a223f4ca4uuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu