PEA ou Assurance-vie : comment choisir le plus adapté ?

placement financier pea assurance vie retraite

L’investissement financier est une décision importante qui peut avoir un impact significatif sur votre avenir financier. Lorsque vous cherchez à investir, deux options s’offrent généralement à vous : le PEA et l’assurance-vie. Ces deux produits d’investissement présentent des avantages et des inconvénients distincts et il est important de bien comprendre ces différences avant de choisir le plus adapté pour vos besoins financiers. Dans cet article, je vous explique en détail les atouts et les inconvénients du PEA et de l’assurance-vie et vous donne les informations nécessaires pour prendre une décision éclairée.

Comprendre les différences entre PEA et Assurance-vie

Qu’est-ce qu’un PEA ?

Le Plan d’Epargne en Actions (PEA) représente une solution spécifique visant à encourager les particuliers en France à investir dans des actions. Son objectif principal est d’investir dans des actions européennes. Il est disponible pour les individus qui résident en France et sont soumis à l’impôt français. En détenant un PEA, vous avez la possibilité d’investir dans des actions européennes et de bénéficier d’un avantage fiscal, notamment une exonération des taxes sur les bénéfices réalisés, à condition de respecter certaines règles. Différents types sont proposés en fonction de vos besoins et de vos objectifs. Par exemple, le PEA-PME est spécifiquement conçu pour les titres des PME et des ETI (entreprise de taille intermédiaire). Pour les jeunes de moins de 25 ans, il existe également le PEA jeune, qui offre des atouts fiscaux intéressants. Il est important de noter que ce placement est soumis à un plafond et que tout retrait avant 5 ans entraînera sa fermeture, sauf dans des circonstances justifiées.

un livret rouge PEA

Qu’est-ce qu’une assurance-vie ?

L’assurance-survie, en revanche, est un accord conclu avec une compagnie d’assurance. Elle permet de recevoir un capital ou une rente en contrepartie du paiement de primes. Contrairement au PEA, il n’existe pas de limite légale pour les paiements. Les options d’épargne en assurance-survie sont également plus étendues que celles proposées par le PEA, offrant ainsi une plus grande diversification de vos économies. L’assurance-survie est destinée à un public plus large et peut être détenue par des individus et des entités légales. En France, l’assurance-survie est l’un des produits d’investissement les plus populaires. Les titulaires d’une assurance-survie peuvent bénéficier d’atouts fiscaux en fonction de la durée de détention du contrat.

une famille en carton Assurance-vie

Avantages et inconvénients du PEA

Le PEA présente plusieurs atouts, notamment :

  • Une exonération fiscale sur les plus-values réalisées sur les actions européennes, sous certaines conditions.
  • Un accès facile aux actions européennes.
  • Une grande flexibilité en matière de gestion de portefeuille.
  • Les gains réalisés sont exonérés d’impôts sur le revenu après 5 ans de détention.
  • Il donne accès à un large choix d’actions européennes et de fonds d’investissement, permettant ainsi une diversification de l’épargne.
  • Les frais associés sont généralement moins élevés que ceux de l’assurance-vie.

Cependant, il présente également des inconvénients, notamment :

  • Des restrictions importantes sur les types d’actions que vous pouvez détenir.
  • Des frais élevés pour la gestion de votre portefeuille.
  • Les versements sont plafonnés à 150 000 € pour le PEA classique et à 225 000 € pour le PEA-PME.
  • Le risque de pertes existe, car le portefeuille est constitué d’actions et de fonds en actions.
  • En cas de retrait avant 5 ans, le PEA est clôturé.
  • Les gains restent soumis aux prélèvements sociaux.

Si vous êtes prêt à prendre des risques pour obtenir une rentabilité plus élevée et que vous avez une vision à long terme, le PEA peut être une solution intéressante pour investir en bourse tout en bénéficiant d’une fiscalité avantageuse.

un carnet rouge PEA

Avantages et inconvénients de l’assurance-vie

L’assurance-vie présente également plusieurs atouts, notamment :

  • Elle peut répondre à de nombreux objectifs, tels que la préparation d’un projet immobilier, la recherche de rendement ou la création de revenus complémentaires.
  • Elle est également un excellent outil pour préparer sa transmission, grâce à la possibilité de désigner un bénéficiaire en cas de décès.
  • Elle bénéficie d’une fiscalité très avantageuse, aussi bien pendant la vie du contrat qu’au moment du décès de l’assuré.
  • Lors d’un décès, les bénéficiaires désignés peuvent recevoir le montant versé sans payer de droits de succession, dans la limite d’un certain montant.
  • Le capital reste disponible à tout moment, permettant ainsi une grande flexibilité dans la gestion de son patrimoine.
  • Elle offre une grande diversification, grâce à l’accès au fonds euro sécurisé et à une gamme d’unités de compte (UC) proposée par les compagnies d’assurance.

Cependant, elle présente également des inconvénients, notamment :

  • Un rendement potentiellement faible si vous n’investissez pas dans les bons actifs.
  • Une possibilité de perte en capital en cas de crise économique.
  • La fiscalité n’est avantageuse qu’après une durée de détention minimale de huit ans.
  • Les frais de gestion peuvent être relativement élevés, réduisant ainsi la rentabilité du contrat.
  • En cas de sortie en rente viagère, l’épargne n’est pas défiscalisée et le capital investi à 100 % sur le fonds en euros peut offrir une rentabilité limitée.
une famille en plastique avec une maison et voiture Assurance-vie

Fiscalité : PEA vs assurance-vie

Lorsque vous devez choisir entre un PEA et une assurance-vie, la fiscalité est un critère essentiel à prendre en compte. Les différences entre ces produits peuvent influencer votre décision.

Le PEA propose une fiscalité avantageuse. Les revenus ne sont pas imposables sur le revenu avant un retrait. Après 5 ans, ils sont exonérés d’impôt sur le revenu et soumis aux prélèvements sociaux. Cependant, durant les 5 premières années, les revenus sont taxés à 12,8 % (flat tax), auxquels s’ajoutent les prélèvements sociaux de 17,2 %.

En revanche, l’assurance-vie bénéficie d’une exonération fiscale après 8 ans de détention. Avant cela, les gains sont soumis à une flat tax similaire à celle du PEA. Après 8 ans, les plus-values sont soumises à un prélèvement de 7,5 %, après un abattement de 4 600 € pour une personne seule et de 9 200 € pour un couple. Cet instrument présente une fiscalité plus avantageuse pour la transmission du patrimoine, car les bénéficiaires sont exonérés de droits de transmission jusqu’à 152 500 €.

Les frais de gestion peuvent également affecter la rentabilité de ces produits. En général, les frais du PEA sont inférieurs à ceux de l’assurance-vie, mais cela dépend du contrat choisi. Ainsi, si vous souhaitez optimiser la fiscalité à court terme, le PEA peut être préférable. En revanche, pour une transmission patrimoniale à long terme, l’assurance-vie peut être plus avantageuse en termes de droits de transmission. 

Quels sont les supports accessibles via l’assurance-vie et le PEA ?

Le choix entre un Plan d’épargne en actions et une assurance sur la vie dépend des instruments disponibles. Bien que ces deux produits permettent une diversification de portefeuille, ils diffèrent en termes de supports accessibles.

Le PEA permet d’investir dans les titres européens ou en parts de fonds investis à 75 % en titres européens. Les actifs éligibles sont variés, des titres des grandes entreprises européennes aux fonds communs de placement (FCP). Les ordres sont exécutés instantanément, idéal pour les investisseurs chevronnés avec une stratégie spécifique pour le marché européen.

En revanche, l’assurance sur la vie offre une plus grande variété de instruments tels que les fonds en monnaie unique, organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM), les FCP et les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). Les fonds en monnaie unique sont prisés pour leur faible risque et rendement stable. Les OPCVM et FCP permettent une diversification et une exposition à différents marchés. Les SCPI donnent accès à l’immobilier en alternative à l’immobilier physique.

L’assurance sur la vie convient à tous les profils d’investisseurs grâce à sa variété d’instruments et options de gestion. Le PEA est adapté aux investisseurs chevronnés avec une connaissance du marché européen. La décision dépendra des objectifs et de l’aversion au danger de chacun.

un livret rouge PEA

Préparer sa succession ou transmission de patrimoine : lequel choisir ?

Le choix entre le PEA et l’assurance-vie dépend de leur avantage successoral. L’assurance-vie permet d’optimiser sa transmission en versant des sommes hors succession avant 70 ans. Les bénéficiaires bénéficient d’un abattement fiscal de 152 500 € chacun, avec une taxation forfaitaire avantageuse au-delà. Cet abattement s’applique à tous les bénéficiaires. Le PEA suit les règles successorales classiques et est clôturé au décès du titulaire, avec intégration des sommes dans la succession. Les gains du PEA ne sont pas imposés, seuls les prélèvements sociaux sont appliqués. Il est donc important d’évaluer ses besoins et objectifs pour choisir le produit adapté. Si la transmission de patrimoine est majeure, l’assurance-vie est avantageuse. Si votre intention est de place de l’argent sur les marchés européens, le PEA est la meilleure option.

Combinaison de PEA et Assurance-vie : est-ce une option viable ?

Il est possible de cumuler une assurance-vie et un PEA pour diversifier son patrimoine. Toutefois, respectez les règles : une seule personne peut détenir un PEA, mais plusieurs assurances-vie sont autorisées. En cumulant ces deux enveloppes, optimisez votre stratégie d’investissement et profitez des atouts fiscaux. Ouvrez-les tôt pour atteindre rapidement la maturité fiscale (5 ans pour le PEA, 8 ans pour l’assurance-vie) et bénéficier des atouts fiscaux.

des nombres de calcul Assurance-vie ou PEA

Risques et rendements : lequel est le plus adapté à vos besoins ?

Avant de décider, comprenez votre profil d’investisseur,  exposition au danger et objectifs. Le PEA est plus risqué, investi en actions européennes, avec des fluctuations importantes. Mais il peut offrir un rendement plus élevé à long terme. L’assurance-vie est plus fiable, investie en obligations et fonds en euros, moins volatile. Cela implique un potentiel de rendement plus bas. Notez que les performances passées ne garantissent pas l’avenir et que chaque produit comporte des risques. Diversifiez votre portefeuille avec PEA et assurance-vie pour bénéficier des atouts et réduire les risques.

Flexibilité : comparaison de la liquidité et des options de retrait du PEA et de l’assurance-vie

En termes de flexibilité, l’assurance-vie est plus avantageuse. Les retraits sont possibles à tout moment, sans pénalités fiscales, après 8 ans. Une rente viagère est également possible. Le PEA est moins flexible. Les retraits sont soumis à une période minimale de 5 ans et des pénalités fiscales s’appliquent. De plus, la sortie en capital n’est pas autorisée.

Cependant, le PEA offre une grande flexibilité en termes d’options d’investissements, adapté aux investisseurs expérimentés recherchant un portefeuille d’actions dynamique. Choisir entre le PEA et l’assurance-vie dépend de vos objectifs et de votre exposition au danger ainsi que de la flexibilité et de la liquidité nécessaires pour atteindre vos objectifs financiers à long terme.

Assurance-vie ou PEA : mes conseils pour bien choisir

Le PEA est idéal pour varier votre portefeuille avec des actions et investir sur les marchés financiers. Toutefois, il présente des risques plus élevés en raison de la volatilité des marchés. Si vous préférez une approche plus prudente, l’assurance-vie est plus adaptée. Vous pouvez investir dans des fonds euros sécurisés ou des unités de compte plus risquées mais potentiellement plus rentables.

La gestion diffère également. Le PEA requiert une certaine expertise pour gérer votre portefeuille, tandis que l’assurance-vie offre une plus grande flexibilité avec des options de gestion professionnelle.

Il est important de considérer les supports disponibles. L’assurance-vie propose une large gamme d’instruments, tandis que le PEA est plus limité aux actions et aux fonds d’actions. Si vous souhaitez investir sur le marché européen, le PEA est recommandé.

des pièces empilées Assurance-vie ou PEA

Assurance-vie et PEA : tableau comparatif

Assurance-viePEA
Conditions d’ouverture– Possibilité d’ouvrir plusieurs contrats – Accessible aux mineurs – Avoir la capacité juridique – Respecter les limites d’âge imposées par l’assureur – Remplir le questionnaire médical– Être majeur
– Ouvrir le PEA en étant domicilié fiscalement en France
– PEA transférable
Nombre de contrats par personneIllimité1
RémunérationIntérêts versés sur contratDividendes placés sur la poche espèce, non rémunérés
Plafond de versementAucun150 000 €
Rente viagèreOuiOui
Univers d’investissement– Fonds euro sécurisé
– Multiples unités de compte sur les bonnes assurances-vie – Fonds immobiliers (SCI, OPCI, SCPI)
– Poche espèces non rémunérée
– Actions éligibles au PEA
Fiscalité– Pas d’impôt sur le revenu tant que l’on ne sort pas de l’assurance-vie (même si on vend)
– Exonération d’impôt sur le revenu sur la plus-value si on sort (« rachat partiel » ou « rachat total ») d’un contrat de plus de 8 ans. Sinon flat tax 30 %.
– Transmission hors succession (152 500 € d’exonération de droits de succession par bénéficiaire)
– Pas d’impôt sur le revenu tant que l’on ne sort pas du PEA (même si on vend)
– Exonération d’impôt sur le revenu sur la plus-value si on sort (virement sortant) d’un PEA de plus de 5 ans. Sinon flat tax 30 %.
Disponibilité des fondsDisponibleOui, mais un retrait avant 5 ans entraîne la fermeture du plan
Frais– Frais de gestion annuels
– Ni frais sur versement ni frais d’arbitrage sur les meilleurs contrats d’assurance-vie
– Frais de transaction (achat et vente) selon le montant de l’ordre exécuté
– Ni droit de garde ni frais d’inactivité chez les bons courtiers
Modes de gestion– Gestion libre
– Gestion pilotée
– Gestion libre
– Gestion pilotée

Conclusion

Pour finir, choisir entre le Plan d’Epargne en Actions et l’assurance-vie dépend avant tout de vos objectifs et de votre profil d’investisseur. Si vous cherchez à diversifier votre portefeuille et à bénéficier d’une fiscalité avantageuse, le PEA peut être une option intéressante. Si, en revanche, vous souhaitez sécuriser votre épargne, préparer votre transmission ou bénéficier de revenus complémentaires, l’assurance-vie est à privilégier.

Il est également important de prendre en compte les instruments qui vous intéressent, ainsi que la souplesse de fonctionnement et de gestion de chaque enveloppe. Si vous êtes novice et que vous n’êtes pas à l’aise avec la gestion autonome de votre portefeuille, l’assurance-vie peut être une option plus adaptée grâce à la possibilité de confier la gestion de votre argent à des professionnels.

Finalement, il est possible de cumuler les atouts des deux enveloppes en détenant à la fois un PEA et une assurance-vie. Cette stratégie permet de profiter de la souplesse et de la diversification de l’assurance-vie tout en bénéficiant de la fiscalité avantageuse du PEA.

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie d’investissement ou apprendre la gestion de patrimoine, n’hésitez pas à me contacter . Vous trouverez mes solutions d’investissements sur la page principale de mon site web. Je serais ravi de discuter de vos plans d’action ensemble.

FAQ

Quelle est la différence entre un PEA et une assurance-vie ?

Le PEA permet de bénéficier d’un cadre fiscal avantageux pour les investissements en actions européennes, tandis que l’assurance-vie permet de répondre à différents objectifs tels que la constitution d’un avoir, la préparation de revenus complémentaires ou l’optimisation de la transmission future. En outre, le premier offre une plus grande diversité d’instruments, tandis que le deuxième est plus limité.

Comment choisir entre un PEA et une assurance-vie ?

Choisir entre un PEA et une assurance-vie dépend de vos objectifs et de votre profil d’investisseur. Si vous souhaitez investir en actions européennes, le PEA est la meilleure option. Si vous cherchez plutôt à varier votre portefeuille, l’assurance-vie est une option intéressante, car elle propose une large gamme d’instruments.

Peut-on détenir à la fois un PEA et une assurance-vie ?

Oui, il est tout à fait possible de détenir à la fois un PEA et une assurance-vie. Cependant, il est important de noter que le premier est limité à un seul par personne, tandis qu’il n’y a pas de limites en termes de nombre de contrats d’assurance-vie. Il est donc possible de cumuler les avantages des deux produits pour optimiser son épargne et répondre à ses besoins budgétaires.

Quels sont les avantages du PEA ?

Le PEA est intéressant pour ceux qui souhaitent investir en Bourse et varier leur portefeuille. En plus de permettre d’investir en direct sur les marchés, il bénéficie d’un avantage fiscal considérable : l’exonération d’impôts sur les plus-values et les revenus générés par les investissements, après 5 ans de détention du compte.

Quels sont les avantages de l’assurance-vie ?

L’assurance-vie est très flexible et accessible à tous, avec des options d’investissement qui permettent de définir son profil de risques. Avec une grande variété d’instruments, l’assurance-vie est une excellente option pour ceux qui cherchent à diversifier leur portefeuille. Son principal avantage est sa fiscalité avantageuse : après 8 ans de détention, les revenus sont soumis à une imposition allégée et le l’épargne est transmise hors succession.

Quel est l’option la plus adaptée pour moi ?

Choisir entre le PEA et l’assurance-vie dépend de votre situation et de vos objectifs budgétaires. Si vous êtes à la recherche d’un moyen diversifié d’investir en Bourse et que vous êtes prêt à investir sur le long terme, le PEA est une option intéressante pour vous. Si vous cherchez à épargner sur le court ou moyen terme, tout en bénéficiant d’une grande flexibilité et d’une fiscalité avantageuse, l’assurance-vie est plus adaptée. Dans tous les cas, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel pour définir votre stratégie d’investissement.

Picture of Vincent Gaspalon

Vincent Gaspalon

Vincent est le créateur de InvestissementFAQ, où il fusionne sa passion pour l'investissement passif avec son expertise en tant qu'ancien conseiller en gestion de patrimoine. En 2023, il a créé cette plateforme pour partager des stratégies d'investissement éclairées, visant à simplifier la finance pour ses lecteurs. Engagé à démocratiser l'investissement, Vincent guide chacun vers l'autonomie financière avec acuité et pédagogie.

Sommaire

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.