Tout savoir sur l'investissement avec le plan d'épargne retraite : PER

Par Vincent Gaspalon / Mai 2023

Sommaire

Mis en place depuis le 1er octobre 2019, le PER ou encore Plan d’Épargne Retraite a été impulsé par la loi PACTE. En plus de préparer un capital pour la retraite, le PER offre d’avantageuse bénéfice fiscale. Son accessibilité se fait à tout âge.

Plusieurs options existent pour votre épargne avec le plan d’épargne retraite. De quoi en savoir davantage sur les avantages et les inconvénients, où investir, qui peut en bénéficier, comment l’alimenter et ce qu’il faut regarder en priorité ? Trouvez toutes les réponses à vos questions dans cet article.

Qu’est-ce que le plan d'épargne retraite ?

Le Plan Épargne Retraite (PER) est un placement long terme réglementé par l’État. Il permet aux épargnants de se constituer une rente viagère à partir de leur âge de la retraite. Les PER sont gérés par des organismes financiers agréés par les pouvoirs publics.

Les fonds déposés sur un PER sont bloqués jusqu’à la date de la retraite choisie par l’épargnant. À compter de cette date, l’épargnant peut soit percevoir le capital accumulé sous forme de rente viagère, soit investir dans un produit d’épargne-retraite complémentaire pour augmenter sa rente future.

Les avantages du PER sont nombreux : il permet notamment de bénéficier d’un abattement fiscal sur les intérêts et de réduire sa contribution sociale générale. En outre, les versements effectués sur un PER sont déductibles des revenus imposables.

un point d'interrogation pour répondre aux questions sur les OPCVM
des passages piétons investissant dans un plan épargne retraite

Qui peut ouvrir un plan épargne retraite ?

Un plan épargne retraite (PER) est un placement qui permet de se constituer une épargne en vue de la retraite. Il est ouvert à toute personne majeure, qu’elle soit salariée, non-salariée ou encore fonctionnaire. Les salariés du secteur privé et les fonctionnaires peuvent ouvrir un PER pour se préparer à la retraite. Les indépendants et les chômeurs ont également la possibilité de souscrire un PER, mais avec certaines conditions.

Le PER est généralement ouvert auprès d’une banque, d’une assurance ou d’un organisme de placement collectif en valeurs mobilières. Il est possible de choisir le mode de gestion de son épargne :

  • Gérée par l’établissement financier ;
  • Gestion libre, c’est-à-dire que l’épargnant peut investir son épargne comme il le souhaite.

Quels frais pour le PER ?

Le PER est un placement à long terme, il est donc logique qu’il y ait des frais de gestion. Ces frais sont prélevés par les assureurs et servent à payer les différentes prestations liées au contrat (service clientèle, gestion du portefeuille, etc.). Ils sont déduits directement du capital investi et varient en fonction du montant investi et du type de contrat. 

Pour un contrat en euros, les frais de gestion sont généralement compris entre 0,6 % et 1,5 % du montant investi. Pour un contrat en unités de compte, les frais sont composés de trois éléments :

Les 3 types de PER : Individuel, d’entreprise collectif ou d’entreprise obligatoire

Il existe plusieurs types de PER :

Il s’agit d’un contrat individuel délivré par une entreprise de services financiers auprès d’un salarié. C’est le salarié qui gère et investit son épargne retraite au sein du PER individuel.

Le Plan Epargne Retraite collectif d’entreprise est mis en place par une société pour ses salariés. Les cotisations des salariés sont alors gérées par la société, tout comme les investissements. Ce type de Plan Epargne Retraite permet aux salariés de bénéficier de conditions avantageuses (fiscalité, frais, etc.).

Certaines sociétés ont l’obligation de mettre en place un Plan Epargne Retraite collectif pour leurs salariés. Cela concerne notamment les nouvelles entreprises et celles ayant moins de 50 salariés.

une chaise en bois devant une porte pour le plan d'épargne retraite

Quelle fiscalité pour le plan épargne retraite (PER)

Le plan d’épargne retraite est un contrat d’assurance qui permet de mettre de l’argent de côté pour sa retraite. Le montant des cotisations est déductible du revenu imposable, ce qui permet de réduire ses impôts. Les gains sont exonérés d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux. Cela signifie que tout l’argent que vous gagnez grâce au plan d’épargne retraite est à vous !

Toutefois, il est important de noter que vous ne pourrez pas toucher votre épargne avant l’âge de la retraite. Si vous avez besoin de votre argent avant cela, vous devrez payer des pénalités. De plus, si vous décidez de retirer votre épargne avant l’âge de 60 ans, vous devrez payer des impôts sur le montant que vous retirez.

Défiscalisez vos versements avec le PER

Le plan d’épargne retraite (PER) est aussi un moyen pour les contribuables français de défiscaliser leurs versements. Ces derniers peuvent ainsi économiser jusqu’à 18 % de leur impôt sur le revenu, tout en se préparant à une retraite confortable. Cette fiscalité avantageuse s’applique aux versements effectués par les contribuables au titre du PER (hors cotisations sociales), quel que soit leur âge.

Les sommes versées au PER sont exonérées d’impôts sur le revenu et de prélèvements sociaux, et ce, jusqu’à concurrence de 8 % du revenu imposable du contribuable. Les intérêts gagnés sur les sommes épargnées sont quant à eux soumis à l’impôt sur le revenu au taux marginal de l’investisseur. Le PER permet donc aux contribuables français de réduire considérablement le montant de leurs impôts, tout en se constituant une épargne pour la retraite.

un agenda en cuir avec un stylo pour le plan d'épargne retraite

Le plan d'épargne retraite : avantages et inconvénients

Le premier avantage du PER est l’avantage fiscal que vous recevez à l’entrée du contrat. En effet, la somme versée sera déductible de votre revenu imposable avec une limite prévue par la loi. Avec un niveau d’imposition plus élevé, vos revenus et votre économie d’impôt seront plus importants. C’est votre économie d’impôt qui désignera donc votre situation fiscale. Le second avantage du PER est de donner accès à une multitude de supports et de répartir vos encours. Qu’il s’agisse d’un mode de gestion libre, gestion pilotée ou gestion financière.

En cas de Plans d’Epargne retraite d’entreprise, il advient au contribuable de procéder aux versements pour alimenter son compte épargne. Le déblocage de son capital ne sera pas autorisé pendant la phase d’épargne, sauf en cas de déblocage anticipé. Ce n’est qu’à l’âge de la retraite qu’il sera autorisé à le faire, un acte rédhibitoire pour certains contribuables.

En fonction des plafonds imposés, vos versements vont être déductibles de votre revenu imposable. Si vous n’atteignez pas ce plafond de déduction, un report de la différence est fait sur les années suivantes. Chaque membre de son foyer fiscal fixera le plafond de déduction. Ainsi, les sommes versées seront déductibles du revenu imposable de la même année. Les frais de gestion se déduisent sur la totalité de l’épargne investie, que ce soit libre ou piloté. Pour l’assurance-vie, il existe les frais de gestion sur les fonds en euro et les supports en unités de compte.

Versements et sorties : les deux phases du plan épargne retraite (PER)

Le plan épargne retraite (PER) est composé de deux phases : les versements et les sorties. Les versements sont effectués pendant la phase d’accumulation, tandis que les sorties sont prises pendant la phase de distribution. Pendant la phase de versements, l’épargnant met de l’argent de côté et le placement est généralement sous forme d’actions ou d’obligations. À la phase de sorties, l’épargnant a atteint l’âge de la retraite et commence à percevoir des revenus réguliers du placement.

En France, les employeurs sont tenus de verser une cotisation au PER pour leurs salariés. Les cotisations des salariés sont déductibles des impôts sur le revenu. La loi impose également aux mutuelles et aux assurances de proposer un PER à leurs adhérents.

Les versements du PER peuvent être investis dans différentes classes d’actifs, comme les actions, les obligations ou encore les fonds en euros des contrats d’assurance-vie. L’investissement est généralement effectué par le biais d’un placement collectif, comme un fonds commun de placement (FCP) ou un fonds d’investissement de proximité (FIP). Cela permet aux épargnants de bénéficier des effets de dilution des risques.

La phase de distribution du PER commence généralement à la retraite, quand l’épargnant a atteint l’âge limite fixée dans son contrat. Le montant total de la cagnotte et les intérêts produits par filleul sont alors versés en une seule fois. L’épargnant peut aussi choisir d’effectuer des sorties partielles ou réparties sur plusieurs années. Les gains assurés et les intérêts produits par filleul sont soumis à impôt, mais seuls les intérêts sont soumis aux prélèvements sociaux.

Le plan d'épargne retraite entreprise et succession

Pour le PER entreprise, le plafond est égal au plus élevé des 2 montants, c’est-à-dire que :

  • Une déduction maximale de 32 909 € sur 10 % des revenus professionnels 2020, nets de prévoyances sociales
  • Avec un montant supérieur, ce sera 4 114 €
  • Vous recevez de ce fait un double avantage.

Cette déduction fiscale de vos versements s’agit d’une option que vous pouvez refuser. À la place, vous allez bénéficier d’une fiscalité plus douce à la sortie de votre PER. Toutefois, vous ne pourrez pas économiser sur vos impôts. Si vous vous situez dans les plus hautes tranches d’imposition, les versements volontaires seront Déductibles du revenu imposable.

En cas de décès du souscripteur d’un PER, avant que le contrat ne s’achève, la fiscalité d’assurance-vie sera appliquée. La transmission du contrat PER sera déterminée selon l’âge du détenteur. Puisque c’est ce dernier qui bénéficie de l’avantage fiscal successoral de l’assurance-vie avant qu’il n’atteigne les 70 ans. S’il meurt avant ses 70 ans, le PER est considéré comme hors droits de succession. Si son décès se passe après ses 70 ans, le PER n’est autre que la succession.

Rachat et abattement

Il est maintenant possible de racheter tout ou une partie de votre contrat d’assurance-vie jusqu’au 1er janvier 2023. Un contrat qui date de 8 ans dont les sommes investies pourront être versées sur votre produit d’épargne individuel avec un abattement fiscal supplémentaire.

Si vous êtes marié, l’abattement fiscal s’élèvera à 18 400 € et si vous êtes célibataire, il sera fixé à 9 200 €. Dans le cas où vous allez gagner une somme supérieure au montant du rachat, vos versements ne seront pas imposables. Vous allez également bénéficier des prélèvements sociaux à hauteur de 17,2 %.

Certaines conditions sont néanmoins requises pour pouvoir en bénéficier. Celles d’avoir au moins 5 ans de l’âge de votre retraite et reverser le montant de la rente sur votre PER durant la même année fiscale.

un paiement en carte bancaire entre deux personnes pour un plan épargne retraite

Choisissez votre voie

NOTRE FORMATION E-LEARNING

Vous souhaitez devenir votre propre gestionnaire de patrimoine :

Devenez votre propre gestionnaire et client en choisissant la formation en e-learning vous donnant les clés pour comprendre la gestion de patrimoine, apprendre à créer et gérer son patrimoine. Apprenez en privée et à votre rythme.

BESOIN D'UN CONSEILLER ?

Vous souhaitez bénéficier de mon expertise et de mon conseil :  

je vous propose mes services afin d’analyser votre dossier (donnée financière, fiscalité), de définir vos objectifs et faire en sorte de définir les stratégies les plus efficaces. Vous bénéficiez de mon conseil en tant que professionnel indépendant.

cebed758d4d8a09b7531dd6d0ac24f8c!!!!!!!!!!!!!!!

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.