Quel placement à 60 ans ?

deux personnes de 60 ans face à la mer prêt pour un placement financier

Une fois passée la quarantaine, la retraite devient plus qu’un sujet de préoccupation. Beaucoup sont à la recherche de solutions financières permettant d’assurer leurs vieux jours. Cela nous amène à faire le point sur les différentes stratégies d’épargne à 60 ans. Qu’il s’agisse d’un placement PERP ou de PER à 100 000 €, investir dans une bonne épargne permet de se constituer un complément de revenu.

Tout d’abord, il faudrait que l’on écarte tout malentendu. Il n’existe pas de placement 60 ans financier parfait. Il s’agit surtout de placer ses économies en fonction des objectifs auxquels vous vous êtes fixés. Cela se fera en fonction de vos attentes au niveau de la rentabilité, des retraits et du rachat.

Qu’est-ce qu’un bon placement senior ?

Le choix ne manque pas quand il s’agit de placements financiers. Il n’y a pas d’âge pour épargner. Pour ce faire, de nombreuses solutions s’offrent aux épargnants. Cela peut concerner l’immobilier, les actions en bourse, les placements financiers ou même les livrets bancaires. Il y a aussi les produits d’épargne logement, les comptes titres, les contrats d’assurances vie et bien d’autres encore.

Tout cela dépend des objectifs et des horizons de placements précis :

  • Sécuriser son capital ou, au contraire, le faire fructifier ;
  • Se constituer un patrimoine ;
  • Avoir une réserve d’argent à sa disposition ;
  • Protéger sa famille ;
  • Générer des revenus complémentaires ;
  • Alléger sa fiscalité ;
  • Préparer sa succession.

Il est difficile de remplir toutes les cases d’une stratégie d’investissement à l’aide d’un unique produit. Et cela, même si certains (l’assurance-vie par exemple) répondent à des critères variés.

Le choix du produit adéquat dépendra tout d’abord de la situation dans laquelle vous vous trouvez. Selon leur âge et leur situation, les investisseurs n’auront pas les mêmes attentes au niveau des performances de leurs investissements. Au moment de faire son choix, il faudra donc prendre en compte votre âge, vos revenus, la capacité d’épargne, l’aspect fiscal et votre situation familiale.

Il faut aussi prêter une attention particulière aux risques encourus en investissant dans tel ou tel produit. N’hésitez pas à venir vous informer auprès de mon service. Je me ferais un plaisir de vous aider en faisant un diagnostic personnalisé et je vous orienterai selon votre profil.

Ainsi, il prendra en compte :

  • Le montant et la nature de vos revenus
  • Les charges
  • Votre âge
  • Votre situation familiale et professionnelle
  • Le niveau de risque
  • La fiscalité du support
  • Votre capacité d’épargne

Les meilleurs placements 60 ans pour générer des revenus

La dernière réforme des retraites avait suscité beaucoup le débat, car il avait inquiété de nombreuses personnes. Surtout, les personnes qui partiront à la retraite au moment de l’entrée en vigueur du système universel à points. Le projet du gouvernement sera probablement adopté même si la crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a quelque peu bouleversé le calendrier. En 2022, les retraites agricoles seront revalorisées à hauteur de 85 % du SMIC.

Généralement, le départ à la retraite entraine une baisse des revenus, spécialement pour les particuliers. L’écart se creuse entre les premières pensions et les derniers salaires. Le service des statistiques DREES a fait une étude en ce sens. Selon cet organisme, la moitié des personnes parties à la retraite en 2012 touchent moins de 73,3 % de leurs revenus de fin de carrière.

Afin de trouver un revenu proche à ce qu’ils avaient lors de leurs années d’activités, les seniors cherchent alors à générer une source de revenus. Réduire la baisse de revenu fait partie de leurs premières préoccupations.

La pierre papier

Si vous pensez qu’il est trop compliqué d’investir dans l’immobilier, la pierre papier est peut-être faite pour vous. Cette solution permettra d’éviter de perdre du temps et de l’énergie en achetant un bien en tant que particulier. En choisissant cette voie, vous deviendrez un investisseur-copropriétaire au sein d’une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier).

Traditionnellement, les Français sont nombreux à investir dans la pierre. Mais le secteur immobilier locatif n’attire pas tout le monde. La raison est que ce type de projet demande de l’énergie, de l’argent ainsi que des ressources qui ne sont pas toujours évidents à avoir une fois arrivés à un certain âge. Toutefois, la pierre papier offre les avantages de l’immobilier, mais sans certaines contraintes.

Si vous ne voulez pas vous encombrer des difficultés liées à la construction, l’achat ou la gestion, c’est sûrement la solution qui vous conviendra. L’investissement en pierre papier la plus connue est la SCPI ou Sociétés Civiles de Placement immobilier. La valeur d’une part de SCPI varie entre 200 € et 1000 €. Vous aurez alors une part dans une entreprise de location, d’activité, de commerce, d’hôtels, d’entrepôts, etc.

L’investisseur peut acquérir autant de parts qu’il le souhaite. Il percevra ensuite des dividendes proportionnels à son investissement. Le placement au SCPI se révèle être la meilleure solution avec un rendement trimestriel. Les gains pouvaient atteindre 4,40 % en 2019. 

L’assurance vie

L’assurance vie est un contrat qui permet d’investir dans un produit sans risque avec un capital garanti. Vous bénéficierez également des Sicav et du FCP en actions. Huit ans après votre souscription, vous pourrez réaliser des retraits.  

Même si l’âge légal du départ à la retraite a été fixé à 62 dans l’hexagone, de nombreux particuliers travaillent généralement jusqu’à 65 ans. La raison réside dans le fait que cet âge permet d’obtenir une meilleure pension. Les contrats d’assurance vie multisupports avec des versements qui s’étalent au-delà de 70 ans ont l’avantage d’apporter de la plus-value exonérée d’impôts.

Afin d’écarter les idées reçues, notons que l’argent que vous placez dans un contrat d’assurance vie n’est pas bloqué. Il vous sera toujours possible de le retirer sans que le contrat soit fermé. Le retrait de ce capital est imposable. Il faudra donc le déclarer dans votre déclaration de revenus. Si le contrat auquel vous avez souscrit à une durée de plus de huit ans, vous aurez un abattement sur imposition lors de votre retrait. Cela pourra atteindre 4 600 € ou 9 200 € pour un couple. 

banc balançoire au bord de l'eau pour l'investissement des séniors

Le démembrement de propriété

Le démembrement d’une propriété est une manière de dissocier la propriété d’un bien de sa jouissance. D’une part, il y a la nue-propriétaire. Celui-ci n’est pas résident, mais est réputé propriétaire des murs. D’un autre côté, il y a l’usufruitier. C’est celui qui jouit du bien en question. Il conservera les droits sur son logement avec la possibilité de le louer. L’usufruitier aura des droits sur le logement, mais il ne pourra pas y habiter.

En choisissant cette démarche, vous pourrez à titre d’exemple offrir la nue-propriété à vos enfants tout en continuant de jouir de vos biens. Ainsi, il vous sera possible de percevoir un loyer tous les mois. Le démembrement d’une propriété permet aussi de préparer la succession tout en bénéficiant d’un régime fiscal avantageux. Cela est possible, car la transmission ne se fait que sur la nue-propriété. Ce qui ne correspond qu’à une partie de la valeur du bien.

Le viager

Le viager libre ou occupé est une manière de vendre un bien en échange d’un versement mensuel. Le senior à la retraite pourra bénéficier d’un revenu mensuel sans limites de temps et l’acheteur pourra prendre pleinement possession du bien après le décès du vendeur. Le senior pourra conserver son bien immobilier, diminuer ses charges de copropriété tout en percevant une rente viagère mensuelle.  

Si le viager est l’option privilégiée des seniors qui n’ont pas d’enfants, ceux qui en ont pu aussi profiter de ce système en effectuant une donation. D’une façon générale, le viager est conseillé aux seniors qui ont dépassé les 65 ans. Le fait d’opter pour cette solution trop tôt constitue à vendre son bien peu cher.

Les plans d’épargne

Les livrets d’épargne tels que le livret A ou le livret de développement durable permettent d’avoir de l’argent que vous pouvez retirer à tout moment.

Les produits d’épargne retraite sont de très bons plans pour ceux qui veulent se constituer un complément de revenu une fois parti à la retraite. Toutefois, si vous souhaitez en avoir pour votre argent, il faudra ouvrir très tôt une PERP, PER, des contrats Madelin ou des régimes Préfon. En effet, la rentabilité de ce genre de placement se fait en fonction de la durée de cotisation. Ce n’est donc pas à 50 ou 55 ans que cela se fait. Il n’y aura d’ailleurs peu d’intérêt à ouvrir un Plan d’Épargne Retraite une fois arrivé à la cinquantaine. Le capital que vous vous constituerez en une décennie ne représentera pas une rente viagère confortable. Enfin, sachez que si un beau jour, vous voulez retirer votre capital, il vous faudra faire face à une lourde charge fiscale.

D’un autre côté, si vous avez entre 50 et 60 ans, il serait judicieux de contracter un PEA ou Plan d’épargne en actions. Le PEA est une enveloppe fiscale qui peut monter jusqu’à 150 000 €. Elle pourra vous servir à investir dans des actions en Sicav et FCP dans les bourses européennes. Lorsqu’il est ouvert au moins huit ans avant le départ à la retraite, ce produit ne manque pas d’intérêt. Ce délai permettra à vos actions de fructifier. Les gains que vous percevrez ne seront pas soumis à l’impôt sur la plus-value, vous n’aurez qu’à vous acquitter des prélèvements sociaux qui n’excèdent pas les 11 %.

Les livrets d’épargne reviennent moins chers que l’assurance vie. Ils sont toutefois plus risqués puisqu’ils ne sont constitués que d’actions. Sa nature panachée  

Le PER entreprise ?

Le PER d’entreprise est un placement qui s’étale dans le long terme. Il a vu le jour grâce aux entreprises qui voulaient un plan d’épargne pour leurs employés. Le PER est alimenté par l’employeur ainsi que par les salariées à travers un versement volontaire. Les salariés l’alimentent pendant leur période d’activité à l’aide des primes d’intéressement ainsi que des jours de congé non sollicité. Le capital ne sera pas imposable tant que vous ne consentez pas à un éventuel rachat.

Le statut LMNP

Le statut LMNP ou Location Meublée Non Professionnelle est une manière d’investir dans l’immobilier locatif en générant un revenu complémentaire. Pour ce faire, il faudra acquérir et louer un bien dédié au service tel qu’un logement alloué aux étudiants, au tourisme, au voyage d’affaires ou encore une maison médicalisée.  Dans ces cas-là, il n’y a plus à se soucier des travaux et du mobilier puisque ces résidences de service sont des logements neufs prêts à l’emploi. Ils sont déjà équipés, meublés et répondent aux standards inhérents à ce genre de service.

Un professionnel chargé de l’entretien s’occupera de la gestion et de la location. Vous n’aurez donc qu’à vous acquitter de vos tâches administratives telles que la comptabilité et de vos obligations vis-à-vis de la fiscalité.

La Location Meublée Non Professionnelle permet d’avoir une entrée d’argent stable. Le statut LMNP a son propre régime fiscal avec un abattement forfaitaire.

Placer son argent en bourse

D’après l’Insee, les Françaises ont une espérance de vie de 87,5 ans et les Français 83,2 ans. Les possibilités d’investissement sont alors nombreuses pour les sexagénaires. Placer son argent est un bon moyen d’avoir un complément de revenu. Toutefois, il est conseillé d’avoir une part d’argent suffisante à disposition pour pallier les éventuels imprévus.

Les risques inhérents aux fluctuations du marché ne vous rebutent pas ? Vous en avez les moyens ? Sachez qu’investir votre épargne retraite en bourse peut vous rapporter jusqu’à 8 %. Même si les taux d’intérêt sont plus bas, il serait plus judicieux de se tourner dans les placements les plus sûrs. Ne prenez pas trop de risques en allant investir dans les actions volatiles. Mieux vaut parier sur un investissement à long terme qui rapportera de manière régulière.

Investir dans l’immobilier

Le secteur de l’immobilier locatif promet des revenus importants au moment de partir à la retraite. Une fois que vous avez acquis le logement, vous pourrez y vivre pour amortir votre investissement. D’un autre côté, le fait de le louer permettra à la maison de s’autofinancer.

Notons que si votre patrimoine est conséquent, il sera éventuellement intéressant de faire quelques donations. Cela permettra d’avoir de nombreux avantages fiscaux. Et cela peut se renouveler tous les 15 ans. Bien sûr, il est toujours recommandé de faire appel à un conseiller de gestion en patrimoine. N’hésitez pas à me contacter pour répondre à toutes vos questions.

Envie d’une étude personnalisée ?

Contactez moi et nous ferons un point sur votre situation actuelle,

vos objectifs et déterminerons la stratégie la plus efficace.

Sommaire
f5cd1f3f7021778b9d3a13469da71b4brrrrrrrrrrrrrrrrrrrr