Tout savoir sur les placements financiers

écran d'ordinateur portable avec un graphique de placements financiers

Vous voulez faire un complément de revenus en investissant votre argent, mais vous avez tellement de doute. Peut-être que les placements financiers vous tentent même, cependant vous ne savez pas par où commencer. Comment investir ? Quel placement financier choisir ? Quand est-ce que vous pourriez retirer ?

Les placements financiers : de quoi s’agit-il ?

Par définition, un placement financier consiste à placer de l’argent de côté pendant une certaine durée, afin de se faire des gains. Il s’agit, en effet, d’un investissement en capital par l’intermédiaire des institutions financières. Lorsqu’un investisseur place son argent dans un produit, il doit prendre des risques. Mais en contrepartie de ces risques peuvent naître des intérêts.

L’investissement peut être fait à travers les produits financiers comme les actions des obligations et les OPC. Vous pouvez également investir dans les produits sous-jacents dont la valeur fluctue en fonction du marché.

Les différents placements financiers

Les investisseurs privés individuels ou les particuliers peuvent investir directement dans certains placements financiers. Ceux-ci sont présentés et vendus par un investisseur institutionnel comme un courtier, une banque ou un assureur. Ils sont, en outre, proposés sous forme d’enveloppes règlementées pouvant être un PER, un PEA ou encore une assurance-vie.

Toutefois, pendant la durée de votre contrat, l’institution peut vous prélever des frais de gestions et d’opérations. C’est en contrepartie du capital qu’il vous fournit pour les produits de placement. Bref, vous avez le choix entre différents types de placements : les livrets, les dispositifs bancaires, l’assurance-vie, le PERIN, la bourse et l’immobilier.

Les livrets bancaires

Un livret bancaire est un compte épargne générant des intérêts, et dont les modalités sont déterminées par les établissements financiers. Il s’agit d’un placement financier qui permet de mettre de l’argent de côté, sans limites de montant ni durée.

Les livrets les plus célèbres en France sont le livret A. C’est un compte épargne défiscalisé et de prélèvement obligatoire régi par le droit français. À part le livret A, il y a également les livrets bancaires suivants :

  • Livret Jeune : une épargne dédiée aux jeunes âgés de 12 à 25
  • Livret d’épargne solidaire : une épargne rémunérée, dont la somme est disponible à tout moment.
  • PEL et CEL : des épargnes pour faciliter le prêt immobilier

Le point commun entre ces épargnes est le fait que vous pouvez les retirer à tout moment, sauf pour le CEL et le PEL. Quant aux intérêts, ils sont limités entre 0,5 % pour le Livret A et 1 % pour le livret immobilier.

Compte à terme (CAT) 

Le compte à terme est une épargne qui ne peut être retirée qu’après une certaine période ou un certain terme. Donc, l’argent investi est bloqué pendant un délai déterminé et génère d’importants intérêts. Quant aux modalités du taux, du montant et de la durée de placement, elles peuvent être fixes, variables ou progressives.

Certains CAT permettent même des retraits anticipés tandis que d’autres doivent impérativement retirés à terme. C’est la banque qui propose à l’investisseur le contrat. Quant à la fiscalisation, un prélèvement forfaitaire unique de 30 % est imposé à l’ensemble des intérêts perçus.

Assurance-vie

Comme le Livret A, l’assurance-vie se trouve en tête de liste des placements préférés des Français. C’est parce que la modalité de l’épargne est très souple. Votre capital est toujours disponible, donc vous pouvez le retirer à tout moment.

Au-delà de 8 ans d’épargne, le contrat assurance-vie devient plus intéressant. En effet, lors du rachat du capital, un rabattement d’impôt de 4600 euros par personne est appliqué, et de 9200 euros pour un couple. De plus, les versements faits avant vos 70 ans font l’objet d’un rabattement fiscal de 152 000 euros.

PER

Le PER est un contrat d’assurance-vie visant spécifiquement la retraite. Des sommes sont bloquées pendant une durée déterminée, à l’exception d’un événement imprévisible d’aléas de la vie. 

Arrivé à la retraite, vous pouvez alors récupérer le solde de votre compte épargne. Le retrait d’encours peut se faire sous forme de rente mensuelle, en une ou plusieurs fois, ou même en optant pour les deux modalités à la fois.

En ce qui concerne l’impôt, le capital racheté en tout ou une partie fait l’objet d’un prélèvement fiscal de 10 % sur le revenu. Les plus-values sont soumises à impôt proportionnel de 30 %, en plus des cotisations sociales de 17,2 %.

Placements boursiers

Les placements boursiers proposent plusieurs choix d’investissements. À la différence des enveloppes d’assurance, vous n’avez pas accès au fonds en euros.

PEA

Le PEA ou Plan d’épargne en actions vous donne la possibilité de miser sur des actions d’entreprises européennes. Il s’agit d’un placement financier plafonné à 150 000 euros et pendant une durée d’au moins 5 ans.

Au-delà de 5 ans, les plus-values de votre placement sont exonérées d’impôt sur le revenu. Avant cette échéance, c’est le flat tax de 30 % qui est appliqué. Toutefois, les prélèvements sociaux restent à 17,2 %, peu importe la durée du contrat.

Le compte-titres

Avec les comptes-titres, vous avez la possibilité d’investir dans plusieurs valeurs sur les marchés européens et internationaux : actions, obligations, Sicav, FCP, etc. Contrairement au PEA, les placements financiers ne sont pas concernés par les différentes optimisations d’impôt. Peu importe la durée ou le capital, c’est le régime de la flat tax sur les plus-values qui est appliqué.

Placements immobiliers

Les placements immobiliers font partie des investissements les plus sécurisés et les plus faciles :  

  1. Vous pouvez avoir facilement un crédit immobilier
  2. Il est possible de bénéficier des réductions d’impôts (dispositifs Pinel)
  3. Vous pouvez facilement rembourser votre prêt grâce aux loyers
  4. Vous avez des revenus complémentaires une fois vos dettes remboursées

Pour investir dans la pierre, vous n’êtes pas forcément obligé d’acheter un bien immobilier. Vous pouvez toujours faire un placement financier dans des parts immobilières.

SCPI

La SPCI ou Société Civile de Placement Immobilier est très prisé par les investisseurs immobiliers. Il s’agit d’une institution qui investit dans des parcs immobiliers comme les bureaux ou les logements locatifs. Si vous voulez investir dans la pierre, vous pouvez acheter des parts de logement et percevoir des loyers en fonction de votre investissement. De plus, ces placements financiers sont accessibles via une assurance-vie ou une épargne retraite.

OPCI

Tout comme la SPCI, la OPCI ou Organisme de Placement Collectif en Immobilière est également une façon d’investir dans la pierre. Ce qui différencie ces deux institutions se trouve dans l’exclusivité des placements. En effet, la première est dédiée exclusivement aux achats des parts immobilières. Quant à l’OPCI, il est à la fois composé de biens immobiliers et d’actifs financiers. Vous pouvez donc placer des fonds composés dans l’immobilier et dans les actions et dans d’autres titres financiers.

un téléphone avec un graphique de placement financier

Comment faire des placements financiers

Pour faire des placements financiers, il vous faut avant tout choisir quel investissement vous convienne le mieux. Tout cela dépend de vos capacités financières ainsi que des risques dont vous êtes en mesure de prendre. Mais avant de vous lancer, il est essentiel de connaître ce qu’il faut faire et les erreurs à éviter en faisant un placement financier.

Placements financiers : les critères à connaître

Comme il existe de multiples placements financiers, il n’est pas toujours facile de choisir lequel est le mieux adapté. Pour vous guider dans vos choix, je vous invite à bien analyser les facteurs suivants :

  1. Le risque : en investissant, vous pourriez faire face à une perte en capital. C’est quand l’argent que tu récupères à la fin est inférieur au fonds investi.
  2. Le rendement : c’est l’intérêt que vous espérez percevoir en plaçant une certaine somme. Il est tout à fait possible que la valeur des produits aux rendements les plus élevés baisse à cause de l’aléa du marché.
  3. L’horizon temporel de placement : c’est la durée recommandée pour atteindre un objectif financier déterminé. L’échéance varie selon le niveau des risques.
  4. La liquidité : un placement est liquide lorsque vous pouvez retirer l’actif rapidement et facilement. Un marché est dit liquide lorsque vous pouvez récupérer votre argent. Les transactions se font, à cet effet, de manières aisées, rapides et peu coûteuses.

Placements financiers : les erreurs à éviter

Dans les placements financiers comme dans de nombreux investissements, les erreurs coûtent cher. Si vous êtes débutant, il faut prendre garde aux faits suivants :

  1. Ne penser qu’au rendement

Lorsque vous faites des placements financiers, le rendement ne doit jamais être vos seules préoccupations. Certains investisseurs sont trop focalisés au rendement très élevé. Mais plus le rendement est intéressant, plus les risques sont importants. En bourse ou en SCPI, par exemple, certains taux attractifs ne durent que quelques mois.

  • Se lancer sans objectif clair

Les plus grandes erreurs des investisseurs débutants sont de se lancer sans objectif précis. Ils se lancent sans déterminer la rentabilité souhaitée tout en ne sachant vraiment pas pourquoi ils investissent. Alors que l’élément clé pour réussi est de connaître son profil investisseur.

  •  Se concentrer sur des critères non objectifs

C’est une erreur courante dans de nombreux domaines d’investissement, surtout dans le placement immobilier locatif. Certains investisseurs immobiliers choisissent une ville qu’ils aiment (ville de résidence, lieu coup de cœur) comme s’ils allaient acheter leur résidence principale. Le risque de moins-value est élevé, à cause des critères de rendement comme les vacances, la demande et la localité. Il faut surtout éviter d’investir à l’instinct ou céder à la panique pour revendre.

  •  Mal évaluer les risques

Ne pas bien se renseigner avant de choisir un titre financier est une grande erreur. Le risque fait partie des investissements, soit. Mais plus vous savez sur quelle perte vous êtes exposé, mieux c’est. Pour un capital non garanti, par exemple, vous pouvez minimiser vos placements.

  • Tout miser dans le même domaine

Comme on dit toujours, il faut éviter de mettre tous ses œufs dans le même panier. Et c’est valable dans les placements financiers. Diversifier ses placements évite de tout perdre en même temps. 

Placements financiers : quand et comment retirer son argent

Les placements financiers ne sont pas tous soumis aux mêmes conditions en ce qui concerne le retrait d’argent. Tandis que certains peuvent être liquidés à tout moment, d’autres nécessitent les termes d’une échéance.

Placement disponible à tout moment

Certains placements financiers vous donnent l’opportunité d’épargner sans bloquer votre argent. Ainsi, vous pouvez retirer facilement dans votre compte quand vous voulez. Aussi, vous avez, à votre guise, le choix d’en retirer une ou toute une partie du capital. C’est le cas des livrets d’épargne comme le livret A, et le livret de développement durable.

Placement disponible avec des pénalités

Lorsque vous souhaitez retirer vos gains, il se pourrait que la somme fasse l’objet d’une pénalité. C’est surtout le cas des placements sujets à des réductions fiscales. En contrepartie des avantages liés à l’impôt, votre argent doit en effet être bloqué pendant une durée déterminée pour compenser les gains fiscaux. Si vous souhaitez faire un retrait avant échéance, vous serez alors frappés de pénalités.

L’assurance-vie se trouve dans la catégorie des placements disponibles, mais avec des pénalités. Les avantages financiers n’interviennent qu’à partir de 8 ans d’épargne. Si vous souhaitiez retirer avant ce terme, vous êtes imposés aux taux habituels sur les revenus et ne gagne pas d’avantage fiscal.

Placement indisponible, sauf conditions spéciales

Tous les produits financiers ne bénéficient pas de la souplesse du Livret A ou de l’assurance-vie. Dans les contrats de placements financiers, votre capital pourrait être bloqué pendant un délai défini.

Retrait exceptionnel PEL

Le PEL, par exemple, l’échéance minimale de placement est de 4 ans. Faire de retrait avant cela entraîne, à cet effet, la fermeture du compte. Et si le retrait a lieu dans les deux premières années du placement, les intérêts acquis sont réduits.

En ce qui concerne l’épargne retraite, l’argent ne doit pas être touché jusqu’à la retraite. C’est en contrepartie de l’avantage fiscal sur l’argent épargné. Toutefois, il est possible de bénéficier du capital lorsque des circonstances dépendant des aléas de la vie surviennent.

En cas d’invalidité, décès d’un conjoint, surendettement, liquidation judiciaire et de fin des indemnités au chômage, vous avez le droit de percevoir le capital avant la retraite. Et bien sûr, si l’épargnant décide d’acheter une résidence principale, il peut se servir de son PER.

Retrait avant échéance PEA

Après la promulgation de la loi Pacte, le plan épargne actions ou PEA a connu un assouplissement dans les conditions de retrait. En principe, le PEA bénéficie des avantages fiscaux. En contrepartie, il faut bloquer le compte pendant au moins 5 ans. Mais lors des circonstances exceptionnelles comme la retraite anticipée ou le chômage, il est possible de faire des retraits partiels avant échéance. Mais cela entraîne la suppression de la réduction fiscale.

Faire appel un professionnel en gestion de patrimoine

Les placements financiers présentent de multiples facettes, qu’il s’agisse de risques ou d’avantages. Comme c’est un terrain glissant, la majorité des investisseurs se tournent vers des conseillers financiers en gestion de patrimoine. Ces professions sont fiables et œuvrent au service de votre portefeuille.

Les banques, par exemple, vont juste faire en sorte de vous vendre leurs produits, même si vous avez à y perdre. En étant accompagné par un expert en gestion de patrimoine, vous avez la garantie d’avoir les meilleures solutions. Que ce soit en matière de fiscalité, de l’économie du marché, des finances et du domaine juridique. N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions. Je vous fournis des idées de placements financiers personnalisés après avoir étudié votre situation patrimoniale. C’est une procédure pour vous fournir un profil investisseur parfait.

Envie d’une étude personnalisée ?

Contactez moi et nous ferons un point sur votre situation actuelle,

vos objectifs et déterminerons la stratégie la plus efficace.

Sommaire
b875af999f1849aa8dd2b8ef9a697033%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%%