intérêt livret A

Par Vincent Gaspalon

Sommaire

Avec un taux garanti et des intérêts exonérés d’impôts, le Livret A permet de faire fructifier son épargne en toute tranquillité. C’est cette combinaison unique de sécurité et d’avantages fiscaux qui en fait le placement préféré des Français, bien plus qu’une promesse de rendement élevé. Chez investissement Faq nous recommandons d’utiliser cet outil pour la création de votre épargne de protection.

Comment la rémunération du Livret A est-elle calculée pour les particuliers ? Quel taux est en vigueur en 2024 ? Quel montant pouvez-vous espérer gagner en fonction de votre dépôt et de la durée de votre placement ? On vous explique tout.

Rémunération du Livret A en 2024 : 3% nets jusqu'en janvier 2025

✅ Commençons par la base : le taux de rémunération du Livret A en vigueur pour les personnes physiques (les particuliers). Depuis le 1er février 2023, il est fixé à 3% nets par an, un taux parmi les plus élevés pour un placement sans risque accessible au grand public. Et bonne nouvelle, il est garanti à ce niveau jusqu’au 31 janvier 2025 !

graphique évolution du taux du livret A

Cours du livret A depuis 1960 (Sources : selectra)

Ce taux à 3% marque un net regain d’attractivité pour le Livret A, après des années où son rendement était au plus bas (0,5% seulement en 2021). Il faut remonter à 2009 pour retrouver une rémunération aussi élevée. De quoi redonner le sourire aux épargnants particuliers, surtout dans le contexte actuel d’inflation.

 

Il faut savoir que le taux du Livret A est calculé selon une formule légale précise. Celle-ci prend en compte à la fois le niveau de l’inflation, pour protéger le pouvoir d’achat, et les taux interbancaires, pour refléter les conditions de marché. Plus précisément, la rémunération est égale au chiffre le plus élevé entre :

 

  • L’inflation augmentée de 0,25%, et
  • La moyenne de l’inflation et des taux interbancaires.

Exemple :

 

Si l’inflation est de 2% et les taux interbancaires sont de 1%, alors :

  • L’inflation augmentée de 0,25% est : 2% + 0,25% = 2,25%
  • La moyenne de l’inflation et des taux interbancaires est : (2% + 1%) / 2 = 1,5%
  •  

Dans ce cas, le taux de rémunération du livret A sera le chiffre le plus élevé, soit 2,25%.

Cette règle vise à garantir un rendement minimal aux épargnants particuliers, tout en tenant compte de la réalité économique. Cependant, le gouvernement conserve la possibilité de déroger à cette formule, comme il l’a fait en gelant le taux à 3% jusqu’en 2025 malgré une inflation plus élevée.

Mode de calcul des intérêts par les établissements bancaires

Mais comment les intérêts sont-ils calculés concrètement par votre établissement bancaire quand vous effectuez des opérations sur votre Livret A ? Que vous ayez ouvert votre livret en ligne ou en agence, le mode de calcul est le même et doit respecter la règle dite « des quinzaines », fixée par les pouvoirs publics :

  • Votre épargne produit des intérêts par quinzaine, du 1er au 15, puis du 16 à la fin du mois.

 

  • Mais pour générer des intérêts sur une quinzaine donnée, votre dépôt doit rester sur le livret pendant toute cette période.

 

  • Un versement effectué en cours de quinzaine ne commencera donc à produire des intérêts qu’à partir de la quinzaine suivante.
graphique expliquant la règle des quinzaines

➡️ En pratique, un dépôt effectué entre le 1er et le 15 du mois verra sa date de valeur fixée par la banque au 16. S’il est effectué après le 15, la date retenue par l’établissement bancaire sera le 1er du mois suivant.

C’est à partir de ces dates de valeur que les intérêts sont calculés, et non à partir de la date réelle de votre opération de versement. Un peu technique, mais essentiel à comprendre pour optimiser la rémunération de son épargne !

Versement de la rémunération sur le livret

➡️ Autre subtilité imposée par la réglementation publique : même si les intérêts sont calculés par quinzaine, l’établissement bancaire ne les verse sur votre livret qu’une fois par an, au 31 décembre.

 

Pendant toute l’année, la rémunération s’accumule donc de manière latente. Puis en fin d’année, la somme des intérêts des 24 quinzaines est créditée sur votre Livret A. Ces intérêts générés viennent s’ajouter à votre épargne disponible, et produiront à leur tour une rémunération l’année suivante. C’est ce qu’on appelle « la capitalisation » des intérêts.

À noter :

 

Grâce à cette capitalisation annuelle au 31 décembre, vous gagnez mécaniquement une quinzaine d’intérêts supplémentaire par rapport aux livrets qui versent leur rémunération en début d’année suivante.

Un petit plus non négligeable, surtout si vous avez atteint le dépôt maximum !

Simulation sur le rendement net du Livret A

Mais concrètement, quel montant pouvez-vous espérer gagner avec la rémunération nette de votre Livret A, en fonction de la somme placée à l’ouverture et de la durée de détention ? Voici quelques projections détaillées, basées sur le taux actuel de 3%.

Scénario 1 : Vous déposez 1 500 euros, soit le montant moyen constaté, sur votre Livret A

Après 1 an : 1 500 x 3% = 45 euros d’intérêts. Votre capital passe à 1 545 euros.

 

Après 5 ans : en supposant un taux stable et une capitalisation des intérêts chaque année, vous aurez :

[table “” not found /]


Soit une rémunération totale de 238,91 euros nets sur 5 ans, pour un dépôt initial relativement modeste.

Scénario 2 : Vous placez 22 950 euros, soit le plafond actuel autorisé pour une personne physique

Après 1 an : 22 950 x 3% = 688,50 euros d’intérêts. Votre capital disponible passe à 23 638,50 euros.

Après 10 ans : toujours avec un taux à 3% et une capitalisation annuelle, vous obtiendrez :

[table “” not found /]


Soit un gain total de 7 892,88 euros nets sur 10 ans, sans aucune prise de risque ni aucun effort d’épargne supplémentaire.

 

Ces projections mettent en évidence le double effet de la somme investie et de la durée de placement sur la rémunération de votre épargne. Plus le montant placé est important et plus longtemps vous le laissez fructifier, plus les intérêts générés seront conséquents, grâce au mécanisme de capitalisation.

 

Rappelons que souscrire un Livret A ne nécessite aucun montant minimum. Dès l’ouverture d’un livret, vous pouvez  commencer à épargner à partir de quelques euros seulement. Libre à vous ensuite d’ajuster vos versements en fonction de vos capacités et de vos objectifs. 

Notre simulateur d’intérêts :

[stm-calc id="22832"]

Fiscalité appliquée à la rémunération du Livret A

des statues dans une bibliothèque rémunération livret A

✅ Dernier point clé, et non des moindres : l’avantage fiscal lié aux intérêts du Livret A, qui s’applique à tous les épargnants, quels que soient leurs revenus. On touche ici à l’un des atouts majeurs de ce placement pour les particuliers : la rémunération du Livret A est totalement exonérée d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux, et ce sans aucune condition.

 

Autrement dit, le montant des intérêts que vous gagnez vous revient intégralement, sans aucun prélèvement fiscal. C’est un avantage considérable par rapport aux livrets bancaires classiques, dont la rémunération est soumise par défaut à la « flat tax » de 30% (12,8% d’impôt + 17,2% de prélèvements sociaux). Avec le Livret A, pas de mauvaise surprise : le montant de votre rémunération est garanti net de tout prélèvement fiscal.

 

C’est cette exonération fiscale qui fait du Livret A un placement unique et accessible à tous pour épargner dans un cadre sécurisé et fiscalement avantageux, sans aucune démarche particulière à effectuer. Idéal pour se créer une épargne de précaution et ainsi disposer de ses placements à tout moment.

Comment optimiser les intérêts de son Livret A ?

Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti de la rémunération de votre Livret A :

  • Effectuez vos versements en début de quinzaine (idéalement le 1er ou le 16 du mois) pour optimiser les dates de valeur.
  • Évitez si possible les retraits et mouvements inutiles en cours de quinzaine, pour ne pas perdre le bénéfice des intérêts sur la période.  
  • Essayez de vous rapprocher du plafond de dépôt (22 950 euros actuellement) pour maximiser votre rémunération, tout en conservant de la souplesse. Pensez aux astuces pour optimiser le plafond, comme expliqué dans notre article dédié au plafond du Livret A.
  • Privilégiez le Livret A pour votre épargne de précaution et vos projets à court terme. Pour un horizon plus lointain (> 3 ans), d’autres placements seront plus adaptés.

Vous voilà incollable sur le fonctionnement et l’intérêt de ce placement incontournable de l’épargne des Français. Et si vous voulez aller plus loin, n’hésitez pas à consulter notre guide complet sur le Livret A. Vous y trouverez toutes les infos, de la souscription en ligne ou en agence au calcul détaillé des intérêts, en passant par l’optimisation fiscale.

Conclusion : quel avenir pour la rémunération du Livret A ?

Selon l’INSEE, en avril 2024, les prix à la consommation en France ont augmenté de 2,2% sur un an pour les ménages. Un chiffre en légère baisse par rapport à mars 2024 (2,3%), mais qui pèse sur le budget des particuliers, notamment avec la hausse de 3,4% des prix de l’énergie

 

Or, la rémunération du livret A est révisée par les autorités publiques en fonction du niveau d’inflation et des taux d’intérêt du marché, suivant une règle légale que nous décortiquons dans notre article dédié au calcul des intérêts du Livret A

 

➡️ Si la décrue de l’inflation se confirme dans la durée, le taux de rendement net servi aux épargnants pourrait donc être réajusté à la baisse à moyen terme. Pour ces raisons, le livret A ne peut pas être utilisé pour des placements long terme, d’où la raison pour laquelle je recommande de l’utiliser comme une enveloppe pour son épargne de précaution, à intégrer en complément d’autres solutions plus rémunératrices sur le long terme comme l’assurance-vie, le PER, l’immobilier ou les placements boursiers.

Choisissez votre voie

NOTRE FORMATION E-LEARNING

Vous souhaitez devenir votre propre gestionnaire de patrimoine :

Devenez votre propre gestionnaire et client en choisissant la formation en e-learning vous donnant les clés pour comprendre la gestion de patrimoine, apprendre à créer et gérer son patrimoine. Apprenez en privée et à votre rythme.

BESOIN D'UN CONSEILLER ?

Vous souhaitez bénéficier de mon expertise et de mon conseil :  

je vous propose mes services afin d’analyser votre dossier (donnée financière, fiscalité), de définir vos objectifs et faire en sorte de définir les stratégies les plus efficaces. Vous bénéficiez de mon conseil en tant que professionnel indépendant.

Questions fréquentes

Pour calculer la rémunération du Livret A, appliquez le taux d’intérêt annuel en vigueur sur le solde du compte. Par exemple, avec un taux de 3%, les intérêts sont calculés par quinzaine et capitalisés au 31 décembre. Ainsi, si votre solde moyen est de 10 000 euros toute l’année, vous obtiendrez environ 300 euros d’intérêts. Utilisez notre simulateur en ligne pour des calculs précis et pour optimiser votre épargne en fonction du plafond du Livret A.

La rémunération du Livret A a lieu chaque année au 31 décembre. Les intérêts sont calculés par quinzaine et capitalisés annuellement. Ainsi, les sommes déposées génèrent des intérêts toutes les deux semaines, qui s’ajoutent au capital en fin d’année.

La rémunération du Livret A ne change pas même si le plafond de 22 950 euros est atteint. Cependant, vous ne pouvez plus effectuer de nouveaux dépôts une fois ce plafond atteint. Les intérêts générés restent exonérés d’impôts et viennent s’ajouter au solde existant, même au-delà du plafond.

La rémunération du Livret A et du LDDS (Livret de Développement Durable et Solidaire) est identique, avec un taux d’intérêt fixé par le gouvernement. En 2024, ce taux est de 3%. Le plafond du Livret A est de 22 950 euros, tandis que celui du LDDS est de 12 000 euros. Les deux livrets offrent des intérêts exonérés d’impôts, mais le Livret A permet d’épargner un montant plus élevé.

La rémunération du Livret A et du LEP (Livret d’Épargne Populaire) diffère en taux et en plafond. En 2024, le Livret A offre un taux d’intérêt de 3% avec un plafond de 22 950 euros. Le LEP, destiné aux contribuables modestes, propose un taux plus élevé de 6%, mais avec un plafond de 7 700 euros. Les deux livrets sont exonérés d’impôts.

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.