LMNP fiscalité : les principales règles à connaître

lmnp fiscalité

Le statut de Loueur en Meublé Non Professionnel (LMNP) est un régime fiscal avantageux pour ceux qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif meublé en France. Il permet de générer des rentes locatives sans être soumis à une fiscalité supplémentaire sur le long terme, ce qui en fait un choix attractif pour ceux qui cherchent à se constituer une rente pour anticiper leur retraite ou développer leur patrimoine.

Cependant, pour pouvoir bénéficier de ce mode de bail, il est important de connaître les principales règles fiscales qui s’appliquent. Découvrez à travers cet article la fiscalité liée à mode de bail. Je parlerai également des conditions d’obtention de ce statut, notamment les limites de gains à ne pas dépasser, des types de biens éligibles à ce mode de bail ainsi que les atouts et contraintes de ce type de placement.

un appartement meublé en blanc lmnp fiscalité

Qu’est-ce-que la location meublée non professionnelle (LMNP) ?

La location meublée non professionnelle (LMNP) permet d’investir dans une résidence de services (comme un logement étudiant ou un logement de tourisme) pour percevoir une rente régulière. Contrairement à l’achat direct d’un appartement, ce placement offre une rente locative garantie par un bail commercial avec l’exploitant. Les gains perçus sont considérés comme des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et sont soumis à une fiscalité différente des revenus fonciers classiques. Elle implique de fournir un mobilier et un équipement complet au locataire, ce qui facilite son installation.

Lmnp fiscalité : Avantages fiscaux

Il offre des atouts fiscaux intéressants aux propriétaires de biens meublés. Opter pour le régime réel vous permet de déduire les déficits, l’amortissement et les charges, ce qui réduit votre base imposable. Ainsi, vous pouvez éviter l’impôt sur les loyers perçus pendant plusieurs années. Ce mode de bail offre des opportunités fiscales avantageuses pour les investisseurs immobiliers, à condition de respecter les règles fiscales en vigueur. Il est important de vous faire accompagner par un professionnel compétent pour optimiser votre situation fiscale en tant que bailleur.

un salon avec un canapé lmnp fiscalité

Les conditions pour être éligible au statut LMNP

Ce mode de bail permet de constituer une rente sans fiscalité supplémentaire à long terme, idéal pour prévoir sa retraite et développer son patrimoine. Certaines conditions doivent être respectées pour en profiter. Les revenus annuels du bien doivent être inférieurs à 23 000 € et ne doivent pas dépasser le montant du foyer fiscal. De plus, il ne faut pas être inscrit au RCS pour cette activité. Une fois ces conditions remplies, vous pouvez profiter des atouts fiscaux du dispositif LMNP.

Pour investir en LMNP dans une résidence gérée, il est important de choisir parmi les cinq types d’habitation éligibles : tourisme, affaires, seniors, étudiante et les EHPAD. Ces habitations offrent des services et des équipements adaptés aux locataires, ce qui en fait des choix populaires. Vous pouvez déléguer entièrement la gestion du bien à l’exploitant grâce à un bail commercial contraignant.

La fiscalité du loueur en meublé non professionnel

Ce statut est soumis à certaines règles fiscales importantes. Voici les principales règles fiscales à connaître :

Lmnp fiscalité : Régime d’imposition micro BIC

Ce régime convient aux particuliers qui gèrent leur bail équipé sans expert-comptable. Si vos recettes locatives sont inférieures à 72 600 € par an, vous êtes automatiquement soumis au régime forfaitaire du LMNP, appelé micro BIC. Cependant, les charges réelles ne sont pas déductibles dans ce régime. Vous appliquez un abattement forfaitaire de 50 % sur les loyers perçus pour les biens meublés classiques. Par exemple, si vos loyers annuels sont de 12 000 €, vous serez imposé sur 6 000 €. Pour les meublés de tourisme, l’abattement peut atteindre 71 %. Ainsi, seuls 29 % des loyers sont soumis à l’impôt.

Par exemple, si vous gagnez 50 000 € par an avec un meublé de tourisme, vous serez imposé sur 14 500 € grâce au micro BIC. Il est important de noter que pour profiter de l’abattement de 71 % en meublé de tourisme, vos loyers ne doivent pas dépasser 176 200 €. Les revenus BIC nets sont soumis à l’impôt sur le revenu selon votre tranche marginale d’imposition, via la déclaration LMNP 2042 C PRO, ainsi qu’aux charges sociales de 17,2 %, payables en même temps que l’impôt. Comparé au micro foncier (30 %), il offre des atouts fiscaux plus intéressants si vos charges représentent moins de 50 % des recettes. Cependant, si ce n’est pas le cas, le régime réel peut être préférable.

un homme faisant des calculs lmnp fiscalité

Lmnp fiscalité : Régime d’imposition réel

Le régime réel du loueur en meublé non professionnel permet de soustraire les charges réelles liées à la location meublée. Si vos rentes locatives se situent entre 72 600 € et 789 000 €, ce régime est obligatoire. Vous devrez tenir une comptabilité précise et conserver les justificatifs. Il est recommandé de faire appel à un expert-comptable spécialisé dans ce mode de bail pour vous aider. Il peut également être choisi volontairement pour des gains inférieurs à 72 600 €. L’avantage principal est la déduction des abattements, permettant de neutraliser fiscalement une partie importante des loyers. De plus, les amortissements non utilisés peuvent être déduits des bénéfices futurs sans limite de durée.

Vous pouvez déduire les charges suivantes :

  • Assurance du bien
  • Charges de copropriété
  • Dépenses d’entretien et de réparation
  • Honoraires de l’agence immobilière
  • Impôts et taxes
  • Intérêts d’emprunt et frais de dossier
  • Honoraires d’expert-comptable.

Le régime réel offre également la possibilité d’amortir le bâti de l’immeuble par composant, en fonction de la durée de vie de chaque élément. Cela permet de diminuer les revenus locatifs imposables. Cependant, il y a deux limites à cette règle fiscale : l’impossibilité de générer des déficits à partir des abattements de l’immeuble et la nécessité de ventiler le bâti du foncier pour chaque bien. Vous pouvez également amortir les travaux effectués dans le logement et les biens meublants.

Lmnp fiscalité : Le régime réel et l’amortissement déductible

L’amortissement est une composante essentielle du régime fiscal du LMNP et permet une réduction d’impôt importante, jusqu’à 60-70% des loyers. Il n’est possible qu’en régime réel, donc certains investisseurs avec des recettes inférieures à 72 600 € le choisissent via une déclaration fiscale.

Le calcul de l’amortissement est basé sur l’usure physique, l’obsolescence technique et les règles juridiques. Le comptable identifie les composantes de l’immeuble et attribue un pourcentage d’amortissement à chacune, par exemple :

  • Gros œuvre : 1,25% à 2%
  • Second œuvre : 6,66% à 8,33%
  • Finitions : 6,66% à 20%

La durée d’amortissement varie en fonction de chaque composante. Par exemple, toiture et installation électrique : 25 ans, étanchéité et ascenseurs : 15 ans, aménagements intérieurs et extérieurs : 12-14 ans. Le gros œuvre peut s’amortir sur 55-80 ans.

Le comptable calcule l’amortissement linéaire sur plusieurs années en fonction du taux et de la durée de chaque composante. Le pic d’amortissement est généralement entre la 12e et la 15e année. Une détention d’au moins 12-15 ans est recommandée pour maximiser les avantages de l’amortissement déductible en régime réel.

lmnp fiscalité

L’imposition des plus-values du loueur en meublé non professionnel en cas de vente

Lors de la revente d’un bien loué en LMNP, vous serez soumis à la fiscalité des plus-values des particuliers, avec certains atouts. Les abattements effectués n’affectent pas le prix de vente, ce qui vous est favorable. La plus-value réalisée sera taxée à 19 %, auxquels s’ajoutent les charges sociales de 17,2 %. Il est avantageux de conserver le bien le plus longtemps possible, car des abattements sont appliqués en fonction de la durée de détention, réduisant ainsi la fiscalité. Pour l’impôt sur le revenu, un abattement de 6 % par an s’applique à partir de la cinquième année et jusqu’à la vingt-et-unième année de détention. Ensuite, un abattement de 4 % est appliqué pour la vingt-deuxième année révolue. Après la vingt-deuxième année, la taxe de 19 % est totalement supprimée. Concernant les prélèvements sociaux, un abattement de 1,65 % par an est appliqué de la cinquième à la vingt-et-unième année de détention, puis de 1,60 % pour la vingt-deuxième année, et enfin de 9 % pour chaque année au-delà de la vingt-deuxième année. Une exonération totale des charges sociales est obtenue après 30 ans de détention. Grâce à ces abattements, vous pouvez bénéficier d’une vente totalement exonérée de droits, un avantage important de ce régime fiscal.

une personne utilisant une calculatrice lmnp fiscalité

La fiscalité du LMNP dans une stratégie patrimoniale

Ce placement dans une stratégie patrimoniale, offre d’importants atouts fiscaux. Les charges déductibles et l’amortissement ont un impact direct sur votre taxation. Lors de la déclaration fiscale, vos rentes locatives sont prises en compte après déduction des charges et abattements de l’année précédente. Cela vous permet d’obtenir un revenu net de fiscalité plus élevé par rapport à la location nue, entraînant des économies d’impôt sur plusieurs années. Cette activité présente plusieurs atouts dans une stratégie patrimoniale. Elle permet de diversifier vos investissements, de créer des revenus et de profiter d’une fiscalité avantageuse. Ces gains peuvent servir de complément si vous avez acheté le bien en espèces, ou de revenus futurs en complément de votre retraite si vous avez financé l’investissement par emprunt. Ce dispositif vous offre une optimisation fiscale significative tout en développant votre patrimoine et en générant des gains supplémentaires.

Limites du statut LMNP

Le statut LMNP est soumis à certaines limites. Tout d’abord, les rentes locatives ne doivent pas dépasser 23 000 € par an. Au-delà de ce seuil, il est nécessaire de basculer vers le statut de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). De plus, les biens loués doivent être meublés et équipés de manière complète et conforme aux normes en vigueur. Il est également important de respecter les règles de bail et de gestion locative, notamment en termes de durée de bail et de contrat de bail.

Comment déclarer ses revenus avec le statut LMNP ?

Pour le régime forfaitaire, la déclaration est simplifiée. Il suffit de remplir la case 5ND de la déclaration n° 2042 C PRO avec les revenus des locations meublées non professionnelles. L’administration fiscale calcule l’abattement nécessaire pour déterminer le montant imposable. Par exemple, si vous avez perçu 20 000 € de loyers, vous serez imposé sur 10 000 €. Avec une tranche marginale d’imposition de 30 %, l’impôt sur ces loyers sera de 3 000 €.

En revanche, avec le régime réel, les démarches sont plus complexes. Vous devez établir une liste des charges déductibles et calculer les amortissements, créant un plan comptable. Les déclarations n° 2031 et 2033 doivent être remplies, comprenant un bilan, un tableau des immobilisations et des abattements, ainsi qu’une liste des provisions. Pour faciliter cette déclaration, il est recommandé de recourir à un expert-comptable dont les honoraires sont déductibles.

une maquette de maison et des pièces lmnp fiscalité

Lmnp fiscalité : Les obligations comptables du statut LMNP

Vous devez respecter des obligations comptables essentielles. Une comptabilité précise et complète est requise, ainsi que la conservation des justificatifs pendant 10 ans. Voici les principales obligations :

Comptabilité rigoureuse : tenez une comptabilité précise des revenus, charges et dépenses liés au bail équipé.

Établissement d’un bilan annuel : présentez un bilan comptable pour évaluer la situation financière de votre bien en LMNP.

Déclaration de TVA : si vous avez opté pour la récupération de la TVA à l’achat, effectuez les déclarations appropriées.

Respect des règles de TVA sur les loyers : collectez et reversez la TVA sur les loyers conformément aux règles de TVA applicables.

Conservation des justificatifs : gardez les preuves des frais et charges liés au bail équipé, ainsi que les documents comptables, pendant 10 ans en cas de contrôle fiscal.

Lmnp fiscalité : Conclusion

Le statut LMNP offre de nombreux atouts fiscaux aux propriétaires qui souhaitent investir dans l’immobilier locatif meublé et qui souhaitent générer des rentes locatives sans être soumis à une fiscalité supplémentaire sur le long terme. Cependant, il est essentiel de bien comprendre les règles fiscales qui s’y appliquent et de respecter les obligations comptables pour éviter tout problème avec l’administration fiscale. En tenant une comptabilité rigoureuse, en déclarant correctement les revenus et en respectant les règles fiscales en vigueur, vous pourrez bénéficier pleinement des avantages et optimiser votre placement. N’hésitez pas à vous informer auprès des organismes fiscaux et des experts-comptables pour obtenir des conseils personnalisés.

Si vous souhaitez mettre en place une stratégie de placement ou apprendre la gestion de patrimoine, n’hésitez pas à me contacter . Vous trouverez mes solutions d’investissements sur la page principale de mon site web. Je serais ravi de discuter de vos plans d’action ensemble.

une maquette de maison lmnp fiscalité

Lmnp fiscalité : FAQs

Quelles sont les principales règles fiscales du statut LMNP ?

Les principales règles fiscales du statut LMNP comprennent la taxation BIC, l’abattement forfaitaire pour frais et charges, la récupération de la TVA, les limites de rentes locatives, et les obligations comptables.

Comment déclarer ses revenus LMNP ?

Les revenus LMNP sont à déclarer dans la catégorie BIC, régime réel simplifié, lors de la déclaration annuelle des revenus. Il est important de tenir une comptabilité rigoureuse et de conserver tous les justificatifs des frais et charges liés au bail équipé.

Quels sont les avantages de la location meublée par rapport à la location vide ?

La location meublée offre plusieurs atouts par rapport à la location vide, tels que la possibilité de profiter d’un abattement forfaitaire pour frais et charges, la récupération de la TVA sur l’achat du bien, et la possibilité de louer à des durées plus courtes.

Quelles sont les conditions pour bénéficier du statut LMNP ?

Pour jouir de mode de bail, il faut louer des biens meublés et ne pas dépasser certains seuils de rentes locatives. Il faut également respecter les obligations comptables et les règles fiscales en vigueur.

Quels sont les risques liés à la location meublée en LMNP ?

Les risques liés incluent la fluctuation du marché immobilier, les risques locatifs tels que les impayés de loyer, et les contrôles fiscaux. Il est important de bien s’informer et de se conformer aux règles en vigueur.

Est-il possible de passer du statut LMNP au LMP ?

Oui, il est possible de passer du statut LMNP au LMP (Loueur en Meublé Professionnel) en respectant certaines conditions, notamment en dépassant les seuils de rentes locatives.

Comment choisir le logement en location meublée ?

Il est important de noter que tous les logements meublés peuvent profiter de mode de bail. Les studios conviennent souvent aux étudiants et aux professionnels en déplacement. Dans les grandes villes, il y a également une demande pour des appartements plus grands ou des maisons meublées, adaptés aux familles temporaires ou aux expatriés. Il est essentiel d’adapter le logement à votre public cible. Par exemple, pour les étudiants, choisissez un logement proche des campus universitaires ou des transports en commun. Pour les professionnels en déplacement, un emplacement près des zones d’activités peut être préférable. Pour les familles, assurez-vous d’avoir suffisamment d’espace et d’équipements adaptés. Un autre critère important est l’emplacement. Choisissez un quartier attractif, bien desservi en transports et avec des commodités à proximité. Un bon emplacement garantit une forte demande locative et une rentabilité optimale de votre placement.

Est-il possible de ne pas payer d’impôt en LMNP ?

Il présente des atouts fiscaux significatifs. Il permet d’amortir le bien et de soustraire cet amortissement des loyers imposables, réduisant ainsi l’impôt à payer. De plus, les travaux peuvent générer un déficit reportable sur les loyers des années suivantes, ce qui réduit encore la taxation. Après 30 ans de détention, la cession du bien bénéficie d’une exonération totale de la plus-value, tant sur l’impôt sur le revenu que sur les prélèvements sociaux. C’est une occasion pour le LMNP de réaliser une belle plus-value sans impôts à payer.

Comment est imposée une location meublée ?

Elle relève des règles applicables aux bénéfices industriels et commerciaux, que ce soit en tant que professionnel ou non professionnel. Vous pouvez choisir entre le régime réel et le régime du micro-BIC. Sous le premier réel, vous pouvez soustraire les charges liées à votre activité en déposant une déclaration de résultats n°2031 chaque année. Le deuxième offre un abattement de 50 % sur les loyers bruts et des obligations déclaratives simplifiées. Il suffit de reporter les loyers dans la déclaration n°2042 C Pro, sauf si le montant dépasse 72 600 € par an, auquel cas vous devez opter pour le régime réel. Pour respecter les obligations déclaratives et maximiser les déductions fiscales, il est recommandé de se faire accompagner par un expert-comptable.

Picture of Vincent Gaspalon

Vincent Gaspalon

Vincent est le créateur de InvestissementFAQ, où il fusionne sa passion pour l'investissement passif avec son expertise en tant qu'ancien conseiller en gestion de patrimoine. En 2023, il a créé cette plateforme pour partager des stratégies d'investissement éclairées, visant à simplifier la finance pour ses lecteurs. Engagé à démocratiser l'investissement, Vincent guide chacun vers l'autonomie financière avec acuité et pédagogie.

Sommaire

Prenez les commandes de vos investissements.

Profils

Dernier articles

Préambule

Le contenu publié sur investissementfaq.fr, y compris les articles, les recommandations, les commentaires et les points de vue, ne sont pas à interpréter comme des conseils d’investissement au regard des normes établies par les articles L. 321-1 et D. 321-1 du Code Monétaire et Financier. Ces informations ne sont pas destinées à se substituer aux conseils personnalisés d’un professionnel qualifié, qui serait fondé sur une analyse détaillée des besoins spécifiques de chaque client.

Nous tenons également à souligner que les performances passées ne préjugent pas des performances futures et qu’investir comporte un risque de perte en capital. Nous vous encourageons à toujours considérer ces risques dans vos décisions d’investissement.

Copyright © 2023 investissementFAQ 

e518673bce0695cce2deeb71aa793db3444444444444444444444444

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.