Label RSE : Guide Complet pour les Entreprises Responsables

Par Vincent Gaspalon

Sommaire

📌 Des interrogations sur des termes spécifiques ? consultez notre GLOSSAIRE Epargne & Placement

Les labels RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) sont devenus un outil incontournable pour les entreprises souhaitant valoriser leur engagement envers le développement durable, la qualité de vie au travail et la responsabilité sociale. Dans un contexte où la compétitivité et la réputation sont des éléments clés, obtenir un label RSE peut transformer votre entreprise en un acteur exemplaire et digne de confiance.

 

Que vous soyez un entrepreneur cherchant à réduire votre facture d’impôt, à préparer votre retraite, ou à transmettre votre patrimoine, les labels RSE offrent une multitude d’avantages.

 

Cet article vous guidera à travers les différentes catégories de labels, notamment les labels généralistes, sectoriels et thématiques, en expliquant leur utilité et leur processus d’obtention. Découvrez comment ces certifications peuvent non seulement améliorer vos performances économiques, mais aussi renforcer votre impact positif sur la société et l’environnement.

Comprendre la définition du label et son Importance

Un label est avant tout un signe distinctif qui identifie un produit, un service ou une entreprise, garantissant certains aspects de qualité ou de conformité. Concrètement, il prend la forme d’une étiquette ou d’un logo apposé sur un produit, offrant ainsi une assurance aux clients, consommateurs ou usagers quant à la fiabilité de ce qu’ils achètent.

 

En France, l’utilisation du terme « label » est strictement réglementée et doit figurer dans le journal officiel. Chaque label repose sur un cahier des charges précis et nécessite l’intervention d’un organisme indépendant, qu’il soit public ou privé, pour attester de sa validité. Les labels couvrent divers domaines, allant de l’agriculture biologique à l’appellation d’origine contrôlée, en passant par les pratiques écologiques et le développement durable/RSE. Cependant, le label musical a ses propres spécificités.

 

Posséder un label présente de nombreux avantages :

 

  • Garantie d’Engagement : Un label atteste de l’engagement d’une entreprise envers des pratiques spécifiques. Par exemple, un label d’agriculture biologique sur un produit certifie qu’il a été cultivé sans OGM ni produits chimiques, promouvant ainsi le développement durable et l’écologie.

 

  • Valorisation des Pratiques Vertueuses : Les labels valorisent les pratiques à impact positif. Ils octroient une distinction aux entreprises et mettent en lumière leurs bonnes pratiques, offrant ainsi une source de communication précieuse sur leurs valeurs auprès des partenaires et parties prenantes.

 

  • Distinction et Confiance : Pour les entreprises, un label établit une distinction claire et garantit le respect de standards élevés. Il fournit aux consommateurs des informations fiables et dignes de confiance, renforçant ainsi la crédibilité de l’entreprise et de ses produits.

 

En somme, un label n’est pas seulement un symbole de qualité, mais aussi un outil stratégique pour démontrer l’engagement et les valeurs d’une entreprise.

Les Fondamentaux du Label RSE : Ce Qu'il Faut Savoir

Le label RSE repose généralement sur la norme internationale ISO 26000, qui vise à guider les entreprises, les particuliers et les organisations internationales dans la mise en place de pratiques de développement durable. Les principaux types de labels RSE sont les labels généralistes, sectoriels et thématiques. Pour bien concrétiser la démarche RSE d’une entreprise, un processus de labellisation rigoureux est nécessaire, ce qui constitue une mission essentielle pour les responsables RSE. Parmi les labels les plus reconnus figurent Lucie 26000, RSE Engagé de l’Afnor et B Corp.

 

Pour mieux comprendre, voici un aperçu de ces trois types de labels RSE :

  • Labels généralistes : Ils évaluent l’ensemble de votre démarche RSE. Exemples : RSE Engagé par l’AFNOR, Lucie 26000 et B Corp.

 

  • Labels thématiques : Ils se concentrent sur un aspect spécifique de la RSE, comme les ressources humaines ou les achats responsables.

 

  • Labels sectoriels : Ils sont spécialisés dans des domaines spécifiques tels que l’économie sociale, le bâtiment, l’agriculture biologique, la finance et la banque, ou encore l’industrie du béton et solidaire.

 

Ces labels permettent de valoriser vos efforts en matière de responsabilité sociétale et d’évaluer l’efficacité de votre organisation dans ces domaines.

Types de Labels RSE : Quel Label Choisir ?

Le label RSE repose généralement sur la norme internationale ISO 26000, qui vise à guider les entreprises, les particuliers et les organisations internationales dans la mise en place de pratiques de développement durable. Les principaux types de labels RSE sont les labels généralistes, sectoriels et thématiques. Pour bien concrétiser la démarche RSE d’une entreprise, un processus de labellisation rigoureux est nécessaire, ce qui constitue une mission essentielle pour les responsables RSE. Parmi les labels les plus reconnus figurent Lucie 26000, RSE Engagé de l’Afnor et B Corp.

 

Pour mieux comprendre, voici un aperçu de ces trois types de labels RSE :

  • Labels généralistes : Ils évaluent l’ensemble de votre démarche RSE. Exemples : RSE Engagé par l’AFNOR, Lucie 26000 et B Corp.

 

  • Labels thématiques : Ils se concentrent sur un aspect spécifique de la RSE, comme les ressources humaines ou les achats responsables.

 

  • Labels sectoriels : Ils sont spécialisés dans des domaines spécifiques tels que l’économie sociale, le bâtiment, l’agriculture biologique, la finance et la banque, ou encore l’industrie du béton et solidaire.

 

Ces labels permettent de valoriser vos efforts en matière de responsabilité sociétale et d’évaluer l’efficacité de votre organisation dans ces domaines.

Processus de Labellisation RSE : Utilité et Avantages

Afin de faciliter votre choix de label qui vous convient, je vous invite à découvrir les étapes de labellisation.

 

Dans un premier temps, la labellisation vous permet d’évaluer et de garantir un engagement sur votre démarche RSE. Le processus de labellisation vous permet surtout de :

 

  • Guider la structuration d’une démarche : en vous basant sur un cadre bien défini et un accompagnement important en fonction du label que vous aviez choisi.
  • Installation d’une dynamique interne : votre processus de progrès peut créer également un projet commun sur votre organisation.
  • Valoriser vos engagements avec vos parties prenantes : salariés, clients, partenaires, fournisseurs… votre démarche RSE sera valorisée également par un logo ou une étiquette sur lequel la propriétaire de l’entreprise pourrait communiquer.
  • Développement de votre performance économique : les labels peuvent vous aider à répondre la majorité des exigences de vos parties prenantes ou encore à gagner plusieurs appels d’offres.

Obtenir un Label RSE : Guide Pratique et Conseils

Pour obtenir un label RSE, suivez ces étapes essentielles :

 

  1. Évaluation Initiale : Commencez par une auto-évaluation ou une évaluation externe pour comprendre votre niveau actuel de conformité aux critères RSE, tels que ceux de la norme ISO 26000.

  2. Plan d’Action : Élaborer un plan d’action basé sur les résultats de l’évaluation. Ce plan doit inclure des actions spécifiques pour améliorer vos pratiques en matière de responsabilité sociétale dans des domaines tels que l’environnement, les droits de l’homme, et les relations de travail.

  3. Mise en Œuvre : Implémentez les actions définies dans le plan d’action. Cela peut nécessiter des formations, des changements de politique et des améliorations opérationnelles.

  4. Audit Externe : Faites appel à un organisme de certification indépendant pour réaliser un audit externe de vos pratiques. Cet audit vérifiera votre conformité aux critères du label RSE.

  5. Obtention du Label : Si l’audit est concluant, vous obtenez le label RSE, que vous pouvez utiliser pour communiquer votre engagement. Un suivi régulier et des audits périodiques sont nécessaires pour maintenir la certification

Questions fréquentes

Le meilleur label RSE dépend des objectifs et du secteur de l’entreprise. Parmi les plus reconnus, on trouve le Label LUCIE, basé sur la norme ISO 26000, qui évalue les engagements en termes de responsabilité sociétale (RSE) de manière indépendante et avec un suivi rigoureux. Le Label Engagé RSE de l’AFNOR est également très respecté pour son alignement sur la norme ISO 26000 et son audit indépendant.

 

B Corp est une autre certification reconnue mondialement, particulièrement adaptée aux entreprises avec une mission sociale forte. Enfin, le label Positive Workplace, récent et basé en Europe, se distingue par l’implication des parties prenantes dans le processus d’évaluation.

Les 7 principes de la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) sont :

 

  1. Responsabilité envers les parties prenantes : impliquer toutes les parties prenantes dans la démarche RSE.
  2. Transparence : communiquer de manière transparente sur les pratiques et les performances.
  3. Comportement éthique : adopter des pratiques éthiques dans toutes les activités.
  4. Respect des intérêts des parties prenantes : prendre en compte les attentes des parties prenantes.
  5. Respect des normes internationales de comportement : se conformer aux normes internationales.
  6. Respect des droits de l’homme : protéger et promouvoir les droits de l’homme.
  7. Respect des lois : respecter la législation en vigueur.

 

Ces principes sont issus de la norme ISO 26000, qui guide les entreprises dans leur démarche RSE​.

Pour obtenir un label RSE, suivez ces étapes :

 

  1. Auto-évaluation : analysez vos pratiques selon les critères du label visé.
  2. Mise en conformité : implémentez les actions nécessaires pour répondre aux exigences.
  3. Sélection du label : choisissez un label reconnu comme Label LUCIE ou Engagé RSE.
  4. Audit externe : faites évaluer vos pratiques par un organisme indépendant.
  5. Certification : si l’audit est concluant, l’organisme délivre le label RSE.
  6. Suivi : réalisez des audits périodiques pour maintenir la certification

Les 3 piliers d’une démarche RSE sont :

 

  1. Environnemental : minimiser l’impact écologique en adoptant des pratiques durables, réduisant les émissions et gérant les ressources naturelles de manière responsable.
  2. Social : améliorer le bien-être des employés, promouvoir l’équité, la diversité, et l’inclusion, et soutenir les communautés locales.
  3. Économique : assurer une gouvernance éthique et transparente, garantir la viabilité économique tout en intégrant les critères sociaux et environnementaux dans la stratégie d’entreprise​.

Le label RSE est délivré par des organismes spécialisés et indépendants après un audit approfondi. En France, les principaux organismes de certification incluent AFNOR Certification pour le label Engagé RSE, et Label LUCIE, qui se base sur la norme ISO 26000.

 

D’autres labels reconnus internationalement incluent B Corp, délivré par l’organisme B Lab. Ces organismes évaluent les pratiques environnementales, sociales, et de gouvernance des entreprises avant de leur attribuer le label RSE.

BESOIN D'UN CONSEILLER ?

Vous souhaitez bénéficier de mon expertise et de mon conseil :  

je vous propose mes services afin d’analyser votre dossier (donnée financière, fiscalité), de définir vos objectifs et faire en sorte de définir les stratégies les plus efficaces. Vous bénéficiez de mon conseil en tant que professionnel indépendant.

Articles similaires qui pourraient vous intéresser :

Masterclass gratuite

En cliquant sur le bouton ci-dessus vous acceptez que votre adresse mail soit enregistrée dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité afin de recevoir notre newsletter. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment en nous adressant un email ou en cliquant directement sur les liens de désinscription.