Quels placements pour les séniors choisir ?

les dés d'un scrabble avec senior pour l'investissement

L’idée sur l’âge parfait pour commencer à faire des placements financiers est totalement relative. Certains disent qu’il faut se lancer dès son plus jeune âge, tandis que d’autres pensent qu’il faut investir à partir de 40 ans. Mais en réalité, le moment idéal pour faire des placements financiers est lorsque vous vous sentez prêt.

Que vous attendiez patiemment la retraite ou que vous ayez déjà franchi le cap, il n’est pas encore trop tard. Il existe de nombreux placements séniors qui conviennent parfaitement aux personnes âgées.

L’assurance vie : un des meilleurs placements séniors

L’assurance vie est une épargne qui consiste à placer de l’argent dans le but de tirer des primes. Il s’agit d’un plan d’épargne pouvant être utilisé à moyen et à long terme. En voyant la notion de long terme, vous vous dites sûrement que ce n’est pas pour les séniors. Mais sachez qu’avec l’assurance vie, vous pouvez toujours faire des placements même au-delà de 70 ans. En effet, vous pouvez vous servir de l’assurance vie comme objectifs d’investissement et d’épargne.

Avantages de l’assurance vie pour séniors

L’assurance vie est recommandée aux séniors pour de nombreuses raisons. D’abord, vous êtes libre de choisir à qui vous souhaitez transmettre le patrimoine engendré par l’épargne. Donc, vos héritiers ne vont pas avoir de difficulté à bénéficier du capital, après votre décès. C’est, en effet, un moyen très sûr de mettre votre conjoint ou votre enfant en sécurité.

À vous alors de choisir à qui vous voulez donner le produit, une fois que vous ne serez plus là. À cela s’ajoutent les avantages fiscaux dont vous pourriez bénéficier. En outre, l’argent placé sur un contrat d’assurance vie n’est pas bloqué. Donc, en cas de besoin, vous pouvez effectuer des retraits quand vous voulez.

Les avantages fiscaux d’une assurance vie pour séniors

L’assurance vie représente de nombreux avantages, peu importe l’âge. Non seulement c’est une épargne transmissible, mais elle engendre de nombreux avantages fiscaux. Même après 70 ans, vous pouvez toujours jouir des droits de réduction fiscale de l’assurance vie.

Pour chaque bénéficiaire, le capital ou fonds versés sur le contrat d’assurance vie fait l’objet d’une exonération fiscale de 152 000 euros. D’ailleurs, pour les primes perçues après 70 ans, vous bénéficiez d’un abattement fiscal de 30 500 euros. Et comme ces gains exonérés sont transmissibles, vos héritiers vont en bénéficier lors de la succession.   

Même si le régime fiscal est généreux en ce qui concerne l’assurance vie, l’abattement est toutefois moins important pour les bénéficiaires. Pour y remédier et compenser les gains, vous pouvez cependant faire d’autres placements séniors, c’est-à-dire investir dans des placements financiers diversifiés.

Les placements séniors dans l’immobilier locatif

Les gens sont sceptiques lorsqu’on parle d’investissement immobilier locatif à partir de 60 ans. Il est vrai que cela demande une détermination et peut s’avérer compliqué, mais l’alternative reste réalisable. Si vous souhaitez faire des placements immobiliers à la veille de votre retraite, voici les points essentiels à connaître.

Quel type de bien immobilier pour sénior

Lorsque vous approchez de la retraite ou que vous avez déjà un statut de retraité, plusieurs placements séniors sont exploitables. En ce qui concerne l’investissement immobilier, vous pouvez vous orienter vers une résidence principale ou secondaire. Mais tout dépend de vos objectifs. Vous pouvez par exemple choisir une résidence principale en ville, près de vos enfants. Et pourquoi ne pas investir dans une résidence secondaire au bord de la mer pour passer une retraite facile ?

Le premier plan est donc d’investir pour vous faire plaisir. La seconde option est cependant de se faire des revenus, en investissant dans l’immobilier locatif. Si vous êtes à la recherche de complément de retraite, vous pouvez bénéficier de nombreux avantages des placements immobiliers.

Les avantages de l’immobilier locatif pour séniors

Le placement immobilier locatif fait partie des meilleurs investissements à moyen et long terme les plus rentables. De plus, il reste recommandé même pour les séniors. En effet, il permet d’apporter des revenus supplémentaires, de mieux épargner, d’assurer vos vieux jours et de protéger vos proches. 

  1. Un capital à moyen et long terme

Investir dans l’immobilier locatif permet d’avoir des sources de revenus complémentaires. En effet, une fois acquitté de vos prêts à l’immobilier, vous pouvez tout de suite percevoir des rentes locatives. Des revenus pouvant compléter votre pension retraite, tout en vous permettant de continuer à faire des épargnes.

  • En faire sa résidence principale

Pourquoi ne pas ensuite faire du bien immobilier votre résidence principale ? C’est ce que font d’ailleurs de nombreux investisseurs dans l’immobilier locatif. Une fois le crédit remboursé, vous pouvez tout à fait cesser la location et vivre dans votre logement. Cela éviterait de se préoccuper à payer des loyers dans d’autres résidences.

  • Attribuer le logement à des proches

Le placement immobilier est aussi un moyen sûr de mettre à l’abri votre famille. En effet, certains de vos proches sont peut-être en difficulté par rapport aux difficultés liées à la location. Les loyers sont de plus en plus chers, et il est difficile de trouver une résidence convenable sans moyens financiers considérables. Pour éviter tout cela à vos enfants ou parents, vous pouvez leur louer le bien locatif, à loyer attractif.

  • Une garantie pour d’éventuels projets

Faire un placement immobilier locatif permet également d’explorer d’autres horizons. Lorsque vous détenez un bien mobilier, il devient alors plus facile d’investir. En effet, la propriété peut tout à fait servir de garantie pour un éventuel emprunt. Ce qui permettrait à vous ou à vos enfants d’explorer d’autres proches. Par exemple, acheter une nouvelle maison ou ouvrir une entreprise.

Les prêts immobiliers pour séniors

Vous vous doutez peut-être des possibilités pour vous d’avoir des prêts pour faire des placements dans l’immobilier locatif. Au cas où vous l’ignoreriez, les institutions bancaires proposent des emprunts spécifiques pour les personnes âgées qui souhaitent se lancer dans un projet immobilier. Il y a, en effet, ce qu’on appelle, crédit immobilier pour séniors. Vous pouvez même vous souscrire jusqu’à l’âge de 90 ans et le recours à l’emprunt est particulièrement aisé pour les personnes âgées.

Deuxièmement, il existe un autre recours pour faciliter l’accès au prêt immobilier et à l’assurance prêt. Par la convention AERAS ou « s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé », les séniors et les personnes malades (ou ont été malades), vous pouvez aisément obtenir une couverture assurance. En outre, les séniors peuvent choisir entre hypothéquer leur logement, ou solliciter un tiers à se porter caution pour leur compte. C’est, en effet, la meilleure option lorsque le coût de l’assurance prêt est trop élevé.

Anticiper la transmission d’immobilier locatif

Lorsque vous avez choisi de faire un placement immobilier à un âge déjà avancé, il faut songer à la transmission du bien. Alors, en matière de droits de succession, vous aurez deux options de donations.

  1. Faire une donation par démembrement

La succession par démembrement consiste à céder une part de l’usufruit de l’immobilier et une part de la nue-propriété à vos héritiers. En outre, ce mécanisme permet de réduire les charges fiscales de donation. Par conséquent, votre logement appartiendra légalement à vos successeurs. Toutefois, vous conservez le droit d’usage total sur le bien mobilier.

  • Choisir une donation en pleine propriété

La donation en pleine propriété, quant à elle, consiste à léguer le bien immobilier à un ou plusieurs héritiers avant votre décès. De ce fait, l’usage et les revenus de la propriété reviennent aux bénéficiaires. Vous pouvez également bénéficier d’un abattement fiscal de 100 000 euros tous les 15 ans, avant d’atteindre vos 80 ans.

Les placements séniors : le viager

Le viager

Pour une personne âgée, le viager est la meilleure solution pour préparer sa retraite. En effet, c’est une procédure de placement immobilier locatif qui permet à un sénior de vendre son logement en échange de revenu mensuel. À cet effet, l’acheteur lui verse une rente jusqu’à son décès. En vendant son bien immobilier, le sénior continue à avoir le droit d’habiter le logement.

Le viager est surtout conseillé à partir de 65 ans. Et lorsque vous avez des héritiers, ils peuvent bénéficier des rentes viagères après votre décès. Mais pour éviter les conflits, le mieux serait de faire une donation.

une main d'un senior qui cherche à investir

Les placements séniors selon la tranche d’âge

Votre choix de placements financiers doit avant tout dépendre de votre âge. En effet, un investissement conseillé pour les sexagénaires ne serait peut-être pas convenable à ceux âgés de plus de 80 ans.

Les placements séniors entre 60 et 70 ans

Lorsque vous avez 60 ans, tout est encore possible. En effet, pour les personnes âgées de 60 à 70 ans, l’espérance de vie permet encore de réaliser beaucoup de choses. D’après les recherches menées par l’Insee, à 60 ans vous avez au moins 25 ans à vivre. Donc, vous avez suffisamment de temps pour amasser une petite fortune dans des investissements.

Même si, il est recommandé d’éviter les grands risques, vous pouvez aussi bien vous aventurer dans les grands investissements à actifs risqués comme l’achat d’actions. En parallèle, vous continuez à placer des fonds dans votre compte épargne. Tout de même, vous pouvez progressivement réduire les placements risqués comme les bourses pour faire place aux investissements sécurisés. Parmi ceux-ci se trouvent l’immobilier locatif, l’assurance vie, ou encore le placement financier par l’intermédiaire de la SCPI.

Les placements séniors à partir de 70 ans

En raison des circonstances que vous ne pouvez pas maîtriser, vous pourriez faire face à une perte financière. Des aléas de la vie comme l’invalidité peuvent en effet survenir au moment où vous vous y attendez le moins. Même au-delà de vos 70 ans, plusieurs options de placements restent envisageables :

  • L’immobilier locatif : il vous permet de recevoir un revenu fixe à travers les loyers encaissés. D’ailleurs, vous n’êtes pas obligé d’acheter une maison. Vous pouvez, par exemple, acheter une part dans les parcs immobiliers proposés par une SCPI.
  • Le rachat d’assurance vie : il est tout à fait possible de faire des rachats programmés de votre assurance vie. En pratique, vous retirez l’intégralité ou une partie de votre épargne avant le terme du contrat. Et lorsque votre contrat assurance vie dure de plus de 8 ans, vous pouvez bénéficier d’un important abattement fiscal. En effet, le traitement fiscal est de plus en plus favorable à partir de 70 ans.

Cependant, lorsque vous avez dépassé le cap des 70 ans, il devient primordial de réduire votre part d’actifs risqués (bourses, unité de compte assurance vie, etc.)

Les placements séniors de plus de 80 ans

Entre bourse, immobilier locatif et assurance vie, vous ne savez pas lequel choisir. Lorsqu’il convient de choisir un placement financier après 80 ans, le premier élément à considérer est votre rythme de vie. À cet âge, je vous recommande des investissements qui demandent moins de temps. C’est-à-dire des investissements qui ne risqueraient pas de bloquer votre argent trop longtemps, comme certaines actions en bourse.

De nombreux séniors décident, par exemple, de vendre leur propriété locative pour se tourner vers les résidences gérées comme dans une résidence services. L’avantage avec cette dernière c’est que vous gagnez une rente locative sécurisée. De plus, la gestion locative est allégée puisqu’un organisme se charge déjà de toutes les démarches liées à la location.

Les placements financiers pour les séniors de plus de 90 ans

Lorsque vous atteignez l’âge de 90 ans, les priorités changent. Vos objectifs se concentrent surtout sur la protection de votre conjoint et la transmission de votre patrimoine. Pour la succession de votre patrimoine immobilier, vous avez plusieurs dispositifs à votre disposition. Vous pouvez transmettre efficacement vos biens à travers une société civile immobilière ou encore en démembrement immobilier.

Après vos 90 ans, se souscrire à un contrat d’assurance vie est difficile, voire impossible. Mais si vous tenez vraiment à investir, orientez-vous vers l’investissement dans l’immobilier locatif à l’instar de la résidence services. Peu importe votre âge, le placement présente toujours les meilleures options. Quant aux autres investissements qui exigent au moins 10 ans de placement, il faut impérativement les éviter.

La gestion de patrimoine pour les placements séniors

À un certain âge, on hésite à se lancer dans les domaines à risques comme les placements financiers. Sachez que vos doutes sont tellement justifiés. Avec les banques qui ne pensent qu’à vendre leurs produits et les pertes que peuvent engendrer certains investissements, vous avez du mal à vous décider. Mais dans votre situation, le mieux est de contacter un expert en gestion de patrimoine.

Lorsqu’un conseiller en gestion de patrimoine vous recommande un produit, il a une vision objective. En effet, il étudie votre situation avant de vous proposer des placements. En ce qui concerne les placements séniors, par exemple, il va valoriser votre patrimoine, en prenant en compte les rentabilités, les risques et les successions. Si vous avez des questions concernant ce qui a été évoqué ou sur d’autres sujets, n’hésitez pas à me contacter.

Envie d’une étude personnalisée ?

Contactez moi et nous ferons un point sur votre situation actuelle,

vos objectifs et déterminerons la stratégie la plus efficace.

Sommaire
8efc3fb29abfa14974a5e8d4622dfc44|||||||